mis à jour le

Nigeria: fermeture des écoles de l'Etat de Yobe après un massacre

Les écoles secondaires de l'Etat de Yobe, dans le nord-est du Nigeria, seront fermées jusqu'à la rentrée de septembre à la suite du massacre de 42 personnes au cours de l'attaque d'un lycée, attribuée au groupe islamiste Boko Haram, annonce dimanche un communiqué officiel.

"Toutes les écoles secondaires de l'Etat seront fermées du lundi 8 juillet à la rentrée de septembre", déclare le gouverneur de l'Etat, Ibrahim Gaidama.

Le gouverneur appelle également l'armée nigériane à rétablir les liaisons des téléphones cellulaires car leur suspension  empêche les habitants de rendre compte d'activités suspectes dans la région.

L'armée a interrompu les communications dans le nord-est du pays au début de son offensive, le 15 mai, contre les positions de Boko Haram afin de mettre un terme aux activités militaires de la secte extrémiste.  Une initiative d'abord appréciée des habitants mais qui, maintenant, s'impatientent de ne pouvoir communiquer, selon le gouverneur.

Les lignes téléphoniques terrestres sont rares au Nigeria, comme dans la plupart des pays africains.

Quarante-deux personnes, des élèves pour la plupart, ont été tuées la nuit de vendredi à samedi dans l'attaque d'un lycée de l'Etat de Yobe par des hommes armés présentés comme des islamistes de Boko Haram, selon des sources hospitalières.

L'attaque, qui a eu lieu contre les élèves et les membres du personnel de l'établissement public d'enseignement secondaire de Mamudo, a entrainé la mort de 21 personnes, selon l'armée.

Mamudo est situé à quelque cinq km de Potsikum, grand centre commercial de l'Etat de Yobe, qui est l'un des foyers de l'insurrection de Boko Haram ces derniers mois.

L'Union européenne a condamné dimanche "le meurtre ignoble d'enfants innocents" dans un communiqué de Catherine Ashton, chef de la diplomatie de l'UE, au nom des 28 Etats membres.

Il s'agit de la troisième attaque contre une école de la région, deux se sont déroulées dans l'Etat de Yobe.

Le 17 juin, des extrémistes de Boko Haram avaient tué neuf étudiants qui passaient un examen dans une école privée de Maiduguri, l'un des bastions du groupe.

La veille, des membres du groupe avaient ouvert le feu dans un établissement scolaire de Damaturu, tuant sept élèves et deux professeurs.

L'armée nigériane mène une offensive de très grande envergure contre Boko Haram dans trois Etats du nord-est --Borno, Yobe et Adamawa-- où l'état d'urgence a été décrété.

Les attentats de Boko Haram dont le nom signifie "l'éducation occidentale est un pêché, et la répression menée par les forces de sécurité ont fait au moins 3.600 morts depuis le début de l'insurrection en 2009, selon l'ONG Human Rights Watch.

 

AFP

Ses derniers articles: Côte d'Ivoire: grossesses  Un Africain pour la première fois  Niger: Hawad, poète et peintre furieux 

fermeture

AFP

Mali: les radios privées contre la fermeture de 47 d'entre elles

Mali: les radios privées contre la fermeture de 47 d'entre elles

AFP

Angola: fermeture d'une école du réseau Gülen

Angola: fermeture d'une école du réseau Gülen

AFP

Kenya: la fermeture du camp de réfugiés de Dadaab annulée

Kenya: la fermeture du camp de réfugiés de Dadaab annulée

écoles

AFP

Guinée: réouverture des écoles après 3 semaines de grève

Guinée: réouverture des écoles après 3 semaines de grève

AFP

En Afrique, la Turquie livre une guerre totale

En Afrique, la Turquie livre une guerre totale

AFP

Les écoles brûlent au Kenya et le pays se demande pourquoi

Les écoles brûlent au Kenya et le pays se demande pourquoi

Yobé

AFP

Nigeria: l'armée affirme avoir chassé Boko Haram de l'Etat de Yobe

Nigeria: l'armée affirme avoir chassé Boko Haram de l'Etat de Yobe

Nigeria

Pour en finir avec Boko Haram

Pour en finir avec Boko Haram