mis à jour le

Quand un journaliste français déclare, sur RTL, “rêver” qu’une femme voilée présente le JT

Lemag : Le voile islamique "Hijab" est passé d'un symbole à une obsession, notamment en France où il "souffre d'une mauvaise réputation", comme l'avait signalé Diam's, une situation "aggravée" par certains médias français qui crient laïcité à chaque qu'ils voient le Hijab.

http://www.lemag.ma/video/
Ainsi, voir une femme voilée présenter le Journal Télévisé sur une chaîne publique française serait un "rêve", voire une illusion. Ce rêve est exprimé par le journaliste français Claude Askolovitch qui a déclaré su...

Lemag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

journaliste

AFP

RDC: libération d'une journaliste après quatre jours de détention

RDC: libération d'une journaliste après quatre jours de détention

AFP

Kinshasa: un journaliste relâché après six heures de détention

Kinshasa: un journaliste relâché après six heures de détention

AFP

RDC: l'Unesco condamne l'assassinat d'un journaliste congolais

RDC: l'Unesco condamne l'assassinat d'un journaliste congolais

français

AFP

Génocide rwandais: enquête sur le rôle de responsables français

Génocide rwandais: enquête sur le rôle de responsables français

AFP

Mali: décès d'un militaire français blessé vendredi

Mali: décès d'un militaire français blessé vendredi

AFP

Génocide: une commission rwandaise accuse 22 officiers supérieurs français

Génocide: une commission rwandaise accuse 22 officiers supérieurs français

femme

AFP

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

Guinée: une femme en voile intégral interpellée près du palais présidentiel

Plage

En Algérie, le burkini est «une négociation entre la femme et la société»

En Algérie, le burkini est «une négociation entre la femme et la société»

AFP

Avec comme N.2 une femme venant de l'ONU, la Fifa veut redorer son image

Avec comme N.2 une femme venant de l'ONU, la Fifa veut redorer son image