mis à jour le

Meeting CDP à la place de la nation : Oui à Blaise Compaoré, oui au Sénat

C'était l'un des temps forts du rassemblement organisé par le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) et ses alliés de la majorité présidentielle. De fait, le meeting du 6 juillet 2013 a donné l'occasion au pouvoir burkinabè de dire ses vérités à l'opposition.

Prenant d'assaut et dès les premières heures de la matinée la place de la nation à Ouagadougou, les militants et sympathisants du CDP ont répondu à l'appel de leurs responsables.

En cars, en taxis, en voiture, à motos ou à pied, ils ont tous convergé en masse vers le lieu du meeting. Une fois sur place, ils ont pu entendre ce que leur parti avait à répondre à l'opposition qui, une semaine auparavant, tenait rencontre à la même place.

Représentants des anciens, des jeunes, des femmes, des secteurs structurés, le alliance pour la majorité présidentielle et de l'organisation des partis extra parlementaires (OPEP), tous ont tiré à boulets rouges sur leurs adversaires et prôner le rassemblement autour du Chef de l'Etat et de ses idéaux de paix.

Le Sénat, ils l'ont répété, sera mis en place ; n'en déplaise, disent-ils, à ceux qui le contestent et le rejettent.

De quoi réjouir fortement Assimi Kouanda, le secrétaire exécutif national du CDP. Prenant la parole à son tour, il s'est voulu à la fois direct et incisif, sans concession à l'endroit des opposants dont certains n'ont pas échappé à ses coups de canif.

''L'opposition n'a ni le monopole de la rue, encore moins celui de la violence''

Attaquant tour à tour les uns et les autres dans des allusions assez évidentes à deviner, il a mis en avant le fait que certains parmi eux se découvrent aujourd'hui des vocations de leaders, après avoir bénéficié des positions confortables lorsqu'ils collaboraient avec le pouvoir. Ces derniers se trompent dira Assimi Kouanda, en pensant que la rue viendra à leurs secours.

Le Patron du CDP a ainsi réfuté les arguments autour du ''non'' au Sénat et appelé au contraire, l'ensemble de ses camarades à la mobilisation et à la vigilance. Car pour lui, la constitution doit être respectée en ce qu'elle prévoit la création d'une seconde Chambre.

Ces différentes sorties ont comme on on s'en doute aisément susciter l'approbation des participants au premier rang desquels il y a avait des ministres, des députés, ainsi que des personnalités du parti majoritaire.

Dans une ambiance festive, les délégations venues des autres provinces ont par la suite reçu les félicitations du Chef de l'Etat par l'entremise du même Assimi Kouanda.

Juvénal Somé

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

meeting

AFP

Ghana: un partisan de l'opposition tué en marge d'un meeting

Ghana: un partisan de l'opposition tué en marge d'un meeting

AFP

RDC: RFI coupée, police en masse contre un meeting d'opposition interdit

RDC: RFI coupée, police en masse contre un meeting d'opposition interdit

AFP

Le meeting de Sarkozy perturbé par des étudiants gabonais

Le meeting de Sarkozy perturbé par des étudiants gabonais

CDP

The end

L'inévitable alternance burkinabè

L'inévitable alternance burkinabè

Actualités

        Conseil régional des Cascades : Les conseillers régionaux du CDP boycottent une session

Conseil régional des Cascades : Les conseillers régionaux du CDP boycottent une session

Actualités

Rentrée politique du CDP : Même sans subvention…

Rentrée politique du CDP : Même sans subvention…

nation

AFP

L'armée déployée pour le discours

L'armée déployée pour le discours

AFP

Le président Zuma s'adresse

Le président Zuma s'adresse

AFP

Le président sud-africain, attaqué par l'opposition, s'adresse

Le président sud-africain, attaqué par l'opposition, s'adresse