mis à jour le

FONCTION PUBLIQUE : 20 000 fantômes recensés

Le ministre de la Fonction publique, Mansour Sy, a reçu des mains de l'inspection générale d'Etat le rapport final de la commission nationale de traitement des cas de contentieux résultant de l'audit physique et biométrique des agents de l'Etat. Les conclusions sont effarantes.

La Fonction publique compte près de 20000 salariés fantômes. C'est la conclusion du rapport de la commission nationale de traitement des cas de contentieux résultant de l'audit physique et biométrique des agents de l'Etat. Le document a été remis, hier, au ministre de la Fonction publique, Mansour Sy. Selon l'Inspection générale d'Etat (Ige), l'audit a relevé le cas des agents inscrits en contentieux : «Cela représentait 10450 contentieux issus des opérations d'audit sur le terrain et 9276 contentieux issus de la confrontation des données issus des fichiers de référence».
L'Ige rapporte aussi «qu'au cours des travaux, la commission a modifié positivement certaines situations arrêtées à l'issue de l'audit sur le terrain, sur la base des pièces justificatives probantes». Mais, à l'opposé, il a eu «à revenir négativement sur certaines décisions prises par les équipes sur le terrain et que la commission a jugé parfois complaisantes». Toutefois, les travaux de la commission ont permis de mettre en exergue de nombreux disfonctionnements qui ont eu plusieurs conséquences. Sans être exhaustive, l'Ige listera parmi ces conséquences, la prise en charge, par le service de la solde, d'agents absents du Sénégal ou introuvables, décédés ou retraités, entre autres disfonctionnements. Cependant, les enquêteurs ignorent à qui profite le crime, les rémunérations versées.

Malgré la gravité des faits, le ministre de la Fonction publique assure que les résultats seront traités avec sérénité. A ce sujet, informe-t-il, le chef de l'Etat a demandé au Premier ministre que les conclusions du rapport soient traitées avec une attention particulière accordée aux différentes propositions et recommandations faites par l'Ige. Dans ce dessein, le comité de pilotage de l'audit sera convoqué pour la validation du rapport. Mais auparavant, informe Mansour Sy, le comité technique sera chargé de faire des propositions de mise en ½uvre.

A en croire le ministre de la Fonction publique, le rapport d'audit va ouvrir de grandes perspectives au Sénégal. Car, relève-t-il, «notre administration pourra maintenant savoir combien nous sommes, où nous sommes, qui est-ce que nous sommes et surtout de pouvoir libérer des postes budgétaires pour essayer de trouver des solutions définitives aux questions qui ont été posées».

Cheikh Moussa SARR et Christine MENDY

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

fantômes

AFP

Le Nigéria fait des économies en supprimant des fonctionnaires fantômes

Le Nigéria fait des économies en supprimant des fonctionnaires fantômes

AFP

Afrique du Sud: un double meurtre raciste ressuscite les fantômes du passé

Afrique du Sud: un double meurtre raciste ressuscite les fantômes du passé

AFP

Rwanda: les fantômes du génocide hantent toujours le pays

Rwanda: les fantômes du génocide hantent toujours le pays