SlateAfrique

mis à jour le

RWANDA - Gare au gorille

Menacés d’extinction, les gorilles des montagnes peuvent se réjouir: la nature reprend enfin ses droits. La preuve avec Kabatwa, une maman gorille qui a mis au monde des jumeaux dans le parc national Volcanoes, situé au nord du Rwanda. Un heureux évènement rapporté par le quotidien rwandais The New Times le 7 février 2011. La naissance de jumeaux est très rare chez cette espèce de gorilles, tant pour des raisons biologiques que pour les minces chances de survie des nouveaux-nés.

La dernière naissance du genre remonte à mai 2004 [PDF], toujours au Rwanda. Pour l’occasion, Jeanette Kagamé (l’épouse du président Paul Kagamé) avait baptisé elle-même les jumeaux: Impano (Don en kinyarwanda) pour le mâle et Byishimo (Joie) pour la femelle.

«Très peu de cas de jumeaux ont été répertoriés dans la nature ou en captivité. Les jumeaux nés (ici) offrent l’opportunité de mener des études comparatives avec des cas de gémellité chez d’autres primates, et ainsi renforcer les connaissances et les références sur la recherche et la protection des gorilles», explique Prosper Uwingeli, gardien en chef de Volcanoes.

L'importance donnée aux primates ne s'arrête pas là, puisque le quotidien The New Times ajoute qu’une «cérémonie de baptême des gorilles aura lieu en juin prochain, où treize bébés gorilles sont attendus». Il faut savoir que cette espèce, les gorilles des montagnes, constitue l'une des principales attractions touristiques du pays.

La majorité de la population de ces singes se trouve dans le massif du Virunga, carrefour entre le Rwanda, la République Démocratique du Congo et l’Ouganda. Dans cette zone, «la population des gorilles est passé de 380 en 2003 à 480 en 2010», rapporte le site Physorg.com.

Lu sur The New Times