mis à jour le

Khemis miliana(Ain Defla) : Des commerçants informels occupent la RN4

Vive tension ce samedi matin au niveau de la RN4, à hauteur de la gare routière de Khemis Miliana où des commerçants informels activant aux alentours de la cité Sidi Maamar ont décidé d'installer leur étalage carrément sur la RN4, a-t-on constaté sur place. Du coup, c'est l'anarchie qui a gagné toutes les artères de la ville. Pour rappel, ces commerçants avaient autorisation de s'adonner à leurs activités chaque samedi en attendant l'attribution prochaine des box promis dans le cadre de la lutte contre la vente illégale. Mais, ce samedi, des riverains les auraient empêché de se déployer, selon des concernés. Du coup, ces derniers, au bord de la colère ont d'abord bloqué cette partie de la RN4 avant d'installer leur marchandise sur la route, sous le regard vigilant des forces de l'ordre occupées tant bien que mal à fluidifier le trafic routier. A l'heure où nous mettons en ligne, des pourparlers se déroulent entre les représentants de la police et des commerçants pour tenter de débloquer la situation. Il s'agit avant tout de permettre la réouverture de ce tronçon routier emprunté par des milliers d'automobilistes contraints d'effectuer des déviations peu commodes en ce jour de week-end. Rappelons que les travaux de réalisation des deux marchés de proximité sont toujours en cours alors que quelques heures seulement nous séparent du mois de ramadhan ce qui posera sûrement problème pour l'ouverture des ces deux structures prévue initialement avant ou au début du mois de piété.                                                                                               

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

commerçants

AFP

Niger: mise en garde des autorités contre les commerçants "complices" de Boko Haram

Niger: mise en garde des autorités contre les commerçants "complices" de Boko Haram

AFP

A Ouagadougou, les commerçants rouvrent la peur au ventre après l'attentat

A Ouagadougou, les commerçants rouvrent la peur au ventre après l'attentat

AFP

Bénin: les commerçants ont ordre de "déguerpir" des espaces publics

Bénin: les commerçants ont ordre de "déguerpir" des espaces publics