mis à jour le

3 tués et des dizaines de blessés entre pro et anti-Morsi

La confusion s’est répandue vendredi soir au Caire, capitale égyptienne, suite à des affrontements qui ont éclaté entre partisans et opposants du président islamiste déchu Mohamed Morsi, rapporte les correspondants de presse sur place.

Des milliers de manifestants pro-Morsi ont défilé vers le pont du 6 octobre en direction du siège de la télévision publique, pour protester contre le renversement de Mohamed Morsi, et y ont affronté les milliers d’opposants de Morsi qui célébraient son départ sur la place Tahrir située à proximité.

« Des coups de feu ont été entendus au cours des affrontements entre les deux parties, les soutiens de Morsi se trouvaient sur le pont et ses adversaires en-dessous, des véhicules ont été incendiés sur le pont et la circulation est bloquée »,rapportent des témoins.

« Des dizaines de personnes ont été blessées dans ces heurts jusqu’à présent, a ajouté le témoin, notant qu’un grand défilé de partisans de M. Morsi était venu du faubourg proche de Chourba pour rejoindre les manifestants.

Les troubles ont marqué une escalade sur le pont du 6 octobre lorsqu’un grand groupe de manifestants anti-Morsi a escaladé le pont pour affronter ses partisans, tandis que des centaines de manifestants islamistes sont toujours rassemblées devant le siège de la télévision publique.

Des forces de sécurité en renfort sont arrivées sur les lieux pour s’interposer entre les deux parties, ont ajouté les témoins.

Au moins trois personnes ont été tuées et 70 autres blessées dans ces affrontements, a rapporté la télévision publique citant des manifestants anti-Morsi.

blessés

AFP

Maroc: le déraillement d'un train fait au moins sept morts et plus de 80 blessés

Maroc: le déraillement d'un train fait au moins sept morts et plus de 80 blessés

AFP

Maroc: un accident de train fait au moins six morts et 86 blessés

Maroc: un accident de train fait au moins six morts et 86 blessés

AFP

Elections en Côte d'Ivoire: des blessés lors d'incidents

Elections en Côte d'Ivoire: des blessés lors d'incidents