mis à jour le

Modibo Sidibé à la conquête du fauteuil présidentiel : Une mobilisation totale à Tombouctou, Gao et Kidal

Modibo Sidibé

Le parti Forces  alternatives pour le renouveau et l'émergence (Fare An ka Wuli) a tenu le mardi 2 juillet 2013, sa première Conférence nationale. C'était au Qg de campagne du candidat du parti, Modibo Sidibé. Pour cette première Conférence nationale, les délégués sont venus tant des sections et sous-sections du pays que de l'extérieur.

 

 

Sous l'égide d'Alou Keïta, président du parti Fare, cette cérémonie a permis aux militantes et militants de parcourir les forces et les faibles du parti, mais aussi de voir dans quelles mesures ils peuvent coordonner leur forces et énergies pour gagner la présidentielle prochaine. À la fin des travaux, à l'unanimité, Modibo Sidibé  a été investi pour défendre les couleurs du parti à la présidentielle de 28 juillet 2013. Nous vous proposons les réactions de certains responsables.

 

 

Aboubacar Albachar Touré dit Bosou, Secrétaire général de la section Fare de Gao

Le parti Fare est bien implanté à Gao. Aujourd'hui, la section Fare  se porte mieux qu'il y a deux mois. Nous avons réussi à intégrer le club de soutien au sein du parti. Ces résultats ont été obtenus grâce à la confiance des camarades qui, malgré la démarche de certains hommes politiques,  ont accepté de soutenir la candidature de Modibo Sidibé. Nous ferons tout pour dépasser le nombre d'électeurs demandé par le parti et nous allons tout faire aussi pour dépasser le taux qui nous a été demandé. Car, nous pensons que notre salut, c'est avec Modibo Sidibé qui est un homme d'expérience, qui a eu à faire ses preuves dans la gestion des affaires au Mali. Nous lui promettons la victoire au terme de la présidentielle à venir.

 

 

Alhousseiny Dicko, Secrétaire général de la sous-section Fare de Tombouctou

 

À Tombouctou, le parti Fare An ka Wuli est bien implanté car, nous avons pu mobiliser plus de 98 comités de soutien à Modibo Sidibé dans les quartiers du cercle. Et avant les élections, nous comptons dépasser le nombre de voix demandées  par le parti pour la présidentielle. Les efforts menés avant même la crise sécuritaire que le pays a connue, nous ont facilité les choses dans notre combat qui est de soutenir Modibo Sidibé. Aujourd'hui, cette Conférence nationale du parti nous a permis de découvrir que notre choix n'est pas un fait de hasard. Pour la présidentielle, la section de Tombouctou est depuis longtemps à pied d'½uvre. La Conférence nationale nous a rassurés sur tous les plans. La victoire est possible dès le 1er tour.

 

 

 Idrissa Coulibaly, président de la section Fare de Kidal

 

Le parti Fare, depuis sa création, nous a trouvés dans la mouvance d'un cercle de cadres et intellectuels de la  région qui s'étaient mobilisés pour  soutenir la candidature de Modibo Sidibé en 2012. Donc, notre force est venue de là. Nous avons fait un travail d'arrache pied, nuit et jour, de campement en campement et de fraction en fraction. Nous avons ainsi créé un mouvement d'ensemble qui avait mobilisé, en son temps, presque la totalité de la population de Kidal pour Modibo Sidibé. Le choix de l'homme est dû à diverses raisons : son expérience à la tête de l'Etat et son sens de l'Etat, son charisme en  font un responsable digne de la chose publique. Ce sont toutes ces raisons qui nous ont permis facilement de galvaniser et de mobiliser la population de Kidal pour lui. Avant la crise, Modibo Sidibé, lors d'une visite aux notabilités, avait rencontré toutes les sensibilités de la ville de Kidal : les femmes, les jeunes, les chefs coutumiers, les leaders  d'opinion...

 

 

Au cours de cette visite, il avait eu à écouter et à recueillir leurs avis et leurs préoccupations pour les mettre au c½ur de ses priorités. Il faut le dire, avant les événements de 2012, nous étions sérieusement  implantés dans la ville de Kidal. Mais, avec la crise que le pays a traversée, nous avons perdu le contact avec nos militants qui sont au Niger, au Burkina et en Mauritanie. Et lui-même a eu l'occasion de rendre des visites de courtoisie dans les différents sites, pour les assurer de son soutien. Moi- même, pendant toute la crise, j'ai eu à faire la navette entre le nord et le sud, pour voir les chefs de fractions pour leur apporter le message d'apaisement ; toutes choses qui nous ont permis de garder contact avec eux. Aujourd'hui, nous sommes à 70% d'implantation du parti Fare au niveau régional et notre réussite est due au fait qu'en dehors des sections, nous avons mis en place la Coordination régionale pour conjuguer nos efforts et nos énergies, pour que le parti Fare puisse s'imposer dans la région de Kidal.

 

 

Pour la présidentielle du 28 juillet prochain, sans nul doute ce parti est le plus représenté et le mieux implanté dans la région de Kidal. Nous avons un candidat sérieux et le rôle de la section de Kidal sera capital dans la victoire de Modibo.

 

 

Seyni TOURE

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

fauteuil

AFP

Côte d'Ivoire: Ouattara dans un fauteuil avant la présidentielle d'octobre

Côte d'Ivoire: Ouattara dans un fauteuil avant la présidentielle d'octobre

Isidore AKOUETE

Boxe/Vitali Klitschko : Du ring au fauteuil présidentiel ?

Boxe/Vitali Klitschko : Du ring au fauteuil présidentiel ?

Ambroise DAGNON

Basket/Championnat d’Afrique des Nations en fauteuil roulant: La 4e édition s’ouvre ce jeudi en Angola

Basket/Championnat d’Afrique des Nations en fauteuil roulant: La 4e édition s’ouvre ce jeudi en Angola

mobilisation

AFP

Zambie: le candidat battu de l'opposition appelle

Zambie: le candidat battu de l'opposition appelle

AFP

Le Premier ministre tunisien réclame mobilisation et "sacrifices"

Le Premier ministre tunisien réclame mobilisation et "sacrifices"

AFP

Tunisie: avant le vote du Parlement, le gouvernement d'union appelle

Tunisie: avant le vote du Parlement, le gouvernement d'union appelle

Gao

AFP

Mali: l'aéroport de Gao impraticable après un attentat jihadiste

Mali: l'aéroport de Gao impraticable après un attentat jihadiste

AFP

Mali: violente manifestation

Mali: violente manifestation

AFP

Mali: une juriste en treillis pour conseiller les troupes françaises

Mali: une juriste en treillis pour conseiller les troupes françaises