mis à jour le

Médina- Meurtre d'un Bissau-guinéen pour 15 000 FCfa

Un ressortissant bissau-guinéen, Pérdugazo Bruno Vaz a été mortellement poignardé par son compatriote Camilo Dacosta. Le drame s'est produit dans la nuit du mardi au mercredi dernier à la rue 45 de la Médina, jouxtant les locaux de la Sn-Hlm. A l'origine, une vive altercation entre les deux étudiants, portant sur la somme de 15 000 FCfa.

La communauté bissau-guinéenne établie à Dakar est depuis hier plongée dans un profond chagrin à la suite de la perte d'un des leurs. Il s'agit du sieur Pérdugazo Bruno Vaz, 27 ans. Il a rendu l'âme hier, à la suite de son admission aux Urgences de l'Hôpital général de Grand-Yoff (Ex-Cto). Sur les raisons de sa mort, il ressort des témoignages recueillis auprès de sources concordantes proches de ce dossier, que la victime, son bourreau et deux autres compatriotes, (tous étudiants), vivaient dans une même chambre, sise dans un immeuble, à la rue 45 de la Médina (Dakar), à quelques encablures des locaux de la Sn-Hlm. Au moment de louer à quatre cette chambrette, ils s'étaient cotisés, la somme de 15 000 F Cfa, pour honorer les frais de caution, exigés par le bailleur.

Seulement, après avoir séjourné quelque temps ensemble dans ce petit carré, l'un d'eux, Pérdugazo Bruno Vaz, qui visiblement ne s'épanouissait plus dans cette promiscuité, a décidé de déménager. Pour cela, mardi dernier, dans la matinée, il a réclamé sa part de caution, (15 000 FCfa), à Camilo Dacosta, qui faisait office de responsable de chambre. N'agréant nullement pas la requête de Pérdugazo, les deux hommes ont eu une vive dispute, avant d'être raisonnés par leurs camarades et voisins de chambre. Seulement, ces deux antagonistes qui n'avaient pas calmé leurs ardeurs, se sont mis à ruminer leur colère, chacun dans son coin. Ainsi, dans la nuit du mardi au mercredi, aux environs de 2h30 du matin, Camilo et Pérdugazo ont encore remis ça. Une vive altercation éclate entre les deux étudiants, ponctuée par des injures, les deux antagonistes qui étaient seuls dans la chambre finissent par en venir aux mains. Au cours de la violente bagarre, Camilo Dacosta qui s'était armé d'un couteau en a fait usage. Il assène deux coups de couteau à son adversaire qu'il atteint à l'épaule gauche et à la carotide. Conscient qu'il venait de commettre l'irréparable, Camilo Dacosta né en 1991 à Bissau, vide les lieux, laissant sur place sa victime à bout de souffle. Il est allé se réfugier au domicile de sa s½ur, établie à la Sicap Liberté 5.

Une fois sur place, sa s½ur avertie de la gravité des faits l'a acheminé au commissariat de police de Dieuppeul. Les faits relevant de la compétence du commissariat d'arrondissement de la Médina, Camilo Dacosta a été livré aux hommes du commissaire Marième Diaw, pour les nécessités d'enquête. C'est dans cette optique que les limiers de la Médina, qui ont mis la main sur l'arme du crime, ont procédé aux constats d'usage de la mort de Pérdugazo Bruno Vaz, dont le corps sans vie a été acheminé à la morgue de l'Hôpital général de Grand Yoff, pour autopsie. Camilo Dacosta, placé en garde à vue, devrait en principe être présenté ce matin au procureur de la République, pour Coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort.

L'Observateur

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

meurtre

AFP

Kenya: quatre policiers inculpés pour le meurtre de trois hommes, dont un avocat

Kenya: quatre policiers inculpés pour le meurtre de trois hommes, dont un avocat

AFP

Meurtre de la policière Aurélie Fouquet: 20 ans ferme pour Fayçal Faïd

Meurtre de la policière Aurélie Fouquet: 20 ans ferme pour Fayçal Faïd

AFP

Kenya: manifestation

Kenya: manifestation