mis à jour le

Algérie et Maroc en panne de réconciliation, malgré les enjeux économiques

Rabat - L'Algérie et le Maroc, les deux poids-lourds du Maghreb, viennent de se livrer à une nouvelle joute verbale, preuve de leur incapacité à surmonter leurs différends, en particulier autour de la question du Sahara occidental, en dépit des conséquences économiques.

 La rivalité entre Alger et Rabat, ancienne, a été réactivée ces dernières semaines par les incertitudes politiques prévalant dans les deux pays, selon des analystes: maladie du président algérien Abdelazi...

LeMag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

Algérie

AFP

A Paris, la diaspora algérienne se rêve en pont entre Algérie et France

A Paris, la diaspora algérienne se rêve en pont entre Algérie et France

AFP

Des journalistes arrêtés en Algérie lors d'un rassemblement contre la censure

Des journalistes arrêtés en Algérie lors d'un rassemblement contre la censure

AFP

Présidentielle en Algérie le 18 avril, avec une inconnue: Bouteflika sera-t-il candidat?

Présidentielle en Algérie le 18 avril, avec une inconnue: Bouteflika sera-t-il candidat?

Maroc

AFP

Gabon: le président Bongo est reparti au Maroc mardi

Gabon: le président Bongo est reparti au Maroc mardi

AFP

Gabon: une ministre prêtera serment devant le président Bongo au Maroc

Gabon: une ministre prêtera serment devant le président Bongo au Maroc

AFP

Nouvelles condamnations au Maroc après les tensions sociales dans une ex-cité minière

Nouvelles condamnations au Maroc après les tensions sociales dans une ex-cité minière

enjeux

AFP

RDC: dans l'attente des résultats, les enjeux d'une élection historique

RDC: dans l'attente des résultats, les enjeux d'une élection historique

AFP

Les Algériens aux urnes pour des élections locales sans grands enjeux

Les Algériens aux urnes pour des élections locales sans grands enjeux

AFP

Les législatives au Maroc, des enjeux limités

Les législatives au Maroc, des enjeux limités