mis à jour le

Encore des bruits de botte au Nord du Mali : Le MAA menace de s’en prendre à Gao et Tombouctou si le Mali renonce à Kidal

Alors que toute l’attention au Mali est concentrée sur la présidentielle du 28 juillet prochain, après la signature de l'accord préliminaire de Ouaga, les groupes armés ne cessent de manifester leur mauvaise foi. C’est ainsi que non seulement, ils refusent de se cantonner conformément à l’esprit et à la lettre de ces négociations, mais aussi ils multiplient les provocations contre le gouvernement malien. Sans doute, une manière pour eux de montrer qu’ils possèdent encore une capacité de nuisance pour sévir.

 

Ainsi dans un entretien téléphonique accordé à un média mauritanien, le colonel Housseine Ould Ghoulam, chef des forces armées du mouvement arabe de l’Azawad (MAA), a menacé de s’attaquer aux villes de Tombouctou et Gao et de prendre leur contrôle si le gouvernement malien accordait une autonomie ou une indépendance à la région de Kidal.

 

 

Selon lui, les informations qui lui sont rapportées font état de pression exercée par la France sur le gouvernement malien pour le contraindre à faire des concessions au MNLA concernant la région de Kidal. Ceci afin que ce mouvement puisse contrôler cette dernière. Il a ajouté que si le gouvernement malien décide de renoncer à l’unité du pays, le MAA qui prétend détenir quelques unités stationnées près de la frontière mauritanienne, va à son tour contrôler des zones et les réclamer en commençant par Gao et Tombouctou ainsi que les localités et villes proches de la Mauritanie.

 

Il a ajouté que si le gouvernement malien acceptait de céder la région de Kidal au profit des indépendantistes touaregs, rien n’obligeait son mouvement à se cantonner. Il dit aussi qu’il incitera les autres tribus arabes à se soulever pour contrôler leurs régions et annoncer leur indépendance confirmant que cette opération se fera en moins de 24 heures.

Maciré DIOP

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

Mali

AFP

Au moins 24 personnes, dont 12 civils, tuées au Mali

Au moins 24 personnes, dont 12 civils, tuées au Mali

AFP

Le président du Ghana au Mali après la levée des sanctions ouest-africaines

Le président du Ghana au Mali après la levée des sanctions ouest-africaines

AFP

L'ex-otage française au Mali Sophie Pétronin de retour en France

L'ex-otage française au Mali Sophie Pétronin de retour en France

menace

AFP

En Egypte, le climat de peur autour d'une affaire de viol menace le #metoo local

En Egypte, le climat de peur autour d'une affaire de viol menace le #metoo local

AFP

La marée noire

La marée noire

AFP

Barrage sur le Nil: Le Soudan menace de se retirer des négociations

Barrage sur le Nil: Le Soudan menace de se retirer des négociations

Gao

AFP

Mali: Sophie Pétronin dit vouloir "revenir voir ce qui se passe"

Mali: Sophie Pétronin dit vouloir "revenir voir ce qui se passe"

AFP

Mali: attaque "terroriste" contre les soldats français de Barkhane

Mali: attaque "terroriste" contre les soldats français de Barkhane

AFP

Le Mali juge l'ex-chef de la "police islamique" de Gao

Le Mali juge l'ex-chef de la "police islamique" de Gao