mis à jour le

Algérie : Zeroual dit non à la succession de Bouteflika

L'ex-président algérien, qui avait démissionné en 1999, Lamine Zeroual, 72 ans, ne souhaite pas revenir aux affaires. Malgré des sollicitations et des appels au pied, celui qui a aussi occupé le ministère de la Défense une année après son retrait de la Présidence, se dit touché par cette sympathie, mais préfère laisser la place aux jeunes. Devant les quelque 200 personnes qui se sont déplacées devant chez lui, en scandant « Zeroual président », ce dernier a déclaré : « vous m'avez fait un grand honneur en vous déplaçant jusqu'ici, devant chez moi ». Avant de conclure « j'ai 72 ans et je préfère céder la place à la nouvelle génération ». Depuis que Bouteflika est hospitalisé en France, les rumeurs vont bon train sur sa prochaine succession.

Algérie

AFP

Jérusalem: enquête en Algérie après une banderole antisaoudienne dans un stade

Jérusalem: enquête en Algérie après une banderole antisaoudienne dans un stade

AFP

Macron en Algérie pour "une nouvelle relation" apurée du passé

Macron en Algérie pour "une nouvelle relation" apurée du passé

AFP

Journalistes de RFI tués au Mali: des suspects "a priori" en Algérie selon des proches

Journalistes de RFI tués au Mali: des suspects "a priori" en Algérie selon des proches

succession

AFP

Afrique du Sud: un "troisième homme" pour la succession de Zuma

Afrique du Sud: un "troisième homme" pour la succession de Zuma

AFP

Zimbabwe: Mugabe pourrait révéler le nom de son candidat préféré

Zimbabwe: Mugabe pourrait révéler le nom de son candidat préféré

AFP

Des proches de Bongo accusés de retarder la succession pour échapper

Des proches de Bongo accusés de retarder la succession pour échapper

Bouteflika

AFP

Algérie: Bouteflika exhorte la presse

Algérie: Bouteflika exhorte la presse

AFP

Algérie: le président Bouteflika a reçu le Premier ministre russe

Algérie: le président Bouteflika a reçu le Premier ministre russe

AFP

Algérie: relance du débat sur la capacité de Bouteflika

Algérie: relance du débat sur la capacité de Bouteflika