mis à jour le

FERDINAND COLY «Couloirs de la défense, mode d’emploi»

Avis aux arrières latéraux en devenir et aux coaches qui souffrent sur les côtés : Ferdinand Coly offre ses services d'ancien arrière droit des «Lions».

Lors de sa prise de fonction, Alain Giresse avait pointé le mal. L'équipe du Sénégal est sexy, mais son charme réside essentiellement dans l'axe. Devant comme derrière. Sur les côtés, c'est le désert. Au niveau de la défense, le mal est plus profond, atteignant son paroxysme à droite. Les larges boulevards libérés, après les retraites de Ferdinand Coly et Omar Daf, ont fait éternuer plus d'un sélectionneur des «Lions», ces derniers mois. Lamine Sané était bien parti pour être le digne héritier de Daf et Coly mais, il était trop grand pour un couloir si étroit. Dès qu'il est passé dans l'axe, le vide s'est recréé sur le flanc droit. Giresse était mis devant le fait accompli, à son arrivée, au mois de janvier dernier. Il a essayé Zargo Touré et Saliou Ciss, avant de donner sa chance à Lamine Gassama. Qui est bien parti pour relever le défi, selon Coly.

LA DEFENSE DES «LIONS»

«Il ne faut pas faire porter le bonnet d'âne à la défense. C'est un système défensif à mettre en place, parce qu'on doit attaquer ensemble et défendre ensemble. Le bloc défensif, ce n'est pas seulement la défense, c'est tous les compartiments du jeu. C'est un collectif qui doit se mettre en tête à défendre ensemble. Après, il y a les combinaisons et les affinités à corriger. On sait que sur les côtés, ça ne marche pas. Donc, il faut communiquer avec l'axe central».

GASSAMA, LE PROFIL DE L'HERITIER

«Le poste de latéral droit est vacant. L'essai à ce poste continue toujours. Le poste de prédilection de Lamine Sané n'était pas le côté droit mais, il s'est toujours bien débrouillé. Son avenir était plutôt dans l'axe, voire le milieu de terrain. Zarco a dépanné, mais ce n'était pas son rôle. Je pense qu'aujourd'hui Lamine Gassama semble bien se mettre en place. Il a le profil et la motricité d'un latéral moderne. Maintenant, il faut laisser du temps au temps. Il est en train de s'affirmer à Lorient. Il doit gagner en puissance et en confiance, et il a surtout besoin de temps de jeu supplémentaire. Il a deux bonnes prestations en Angola et au Liberia. Maintenant, il ne faut pas brouiller les étapes, parce qu'il a beaucoup d'expérience à acquérir. Il a un bon profil mais, il doit chercher encore ses armes».

UN BON LATERAL, C'EST QUOI ?

«Le latéral est un joueur offensif. Il doit avoir le coffre aussi, pour attaquer et défendre. Le rôle d'un latéral moderne, c'est beaucoup de courses et beaucoup d'efforts, comme tout joueur. Mais, il doit aussi être présent avec un bon centre. Il doit faire beaucoup de courses dans le vide pour améliorer l'animation offensive, tout en gardant la fraîcheur pour le dernier geste, c'est-à-dire le centre. Et il faut être aussi intelligent pour brouiller toutes les cartes, parce qu'un match c'est 90 minutes. Ce n'est pas évident».

Propos recueillis par Issiaka TOURE


Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

mode

AFP

L'Afrique confrontée aux maladies du mode de vie occidental

L'Afrique confrontée aux maladies du mode de vie occidental

AFP

Les Libériens délaissent la mode occidentale pour se saper

Les Libériens délaissent la mode occidentale pour se saper

Discrimination

Des élèves noires de Pretoria manifestent pour défendre leurs cheveux crépus

Des élèves noires de Pretoria manifestent pour défendre leurs cheveux crépus