mis à jour le

Chan 2014 : MALI-GUINéE, UN DOUBLE DEFI POUR LES AIGLES LOCAUX

Les éliminatoires du CHAN, Afrique du Sud 2014 entament ce week-end leur phase décisive. Au programme, huit rencontres en aller et retour, au terme desquelles les vainqueurs viendront s'ajouter aux trois équipes déjà qualifiées pour le grand rendez-vous du début de l'année 2014, à savoir l'Afrique du Sud, pays organisateur, la Libye et le Ghana qui ont chacun bénéficié du retrait de l'Algérie et du Bénin. Le Nigeria qui avait évoqué la possibilité de déclarer forfait est finalement revenu sur sa décision et recevra à Kaduna l'équipe de Côte d'Ivoire. La compétition, ouverte aux seuls joueurs évoluant dans les championnats nationaux, permet de faire une évaluation de la qualité des effectifs locaux. Mais, comme c'est toujours le cas en cette période de l'année, certains joueurs, en pleine trêve d'intersaison, seront à court de compétition, d'autres auront accumulé les fatigues d'un championnat sur le point de se terminer. Dans ces conditions, tout peut arriver et la hiérarchie pourrait être bousculée. Après Côte d'Ivoire 2009 et Soudan 2011, la 3è édition de la compétition se déroulera pendant une année paire. Après avoir manqué la première édition et participé à la 2è, la sélection nationale du Mali tentera d'être parmi les participants de la prochaine édition. Pour cela, les nôtres doivent dominer la Guinée. Ils affronteront la Guinée ce samedi au stade Modibo Keïta avant de faire le déplacement dans trois semaines à Conakry pour le match retour. Le technicien Djibril Dramé et son équipe ont commencé la préparation, il y a un mois avec deux séances d'entraînement par semaine. Cela a permis à l'équipe d'avoir 8 séances au mois de juin. S'entraînant matin et soir depuis son entrée à l'internat, dimanche vers 20 h, la sélection nationale locale prépare activement sa pré-compétition. Pour cette phase de la préparation, Djibril Dramé travaille les finitions, la cohésion et la complémentarité entre les joueurs. Le 6 mars dernier, l'équipe nationale a perdu 1-2 dans un match amical contre le Maroc au stade Prince Moulay Abdellah de Marrakech. Ce match a permis au sélectionneur de noter certaines insuffisances comme la finition, la lenteur du jeu. Pendant les séances de préparation, Djibril Dramé s'est attelé à corriger ces insuffisances. « Nous pensons qu'après ce fameux match contre le Maroc nous avons compris qu'il y avait des insuffisances. Nous nous sommes attelés à les corriger. C'est pourquoi nous faisons les exercices de finition. Au Mali, de l'équipe nationale senior jusqu'aux petites catégories, le problème de finition se pose avec acuité. Nous avons mis quelques exercices pour pouvoir corriger cela. Nous avons vu contre le Maroc que notre équipe était très lente. Nous avons travaillé sur ce plan pendant les séances de préparation. Nous avons fait des exercices sous forme des jeux en mettant l'accent sur les touches de balle. C'est-à-dire, une, deux touches, histoire de pousser les joueurs à donner un certain rythme au jeu. Je pense que le travail que nous avons fait doit nous permettre d'améliorer nos joueurs. Mais le plus important est de faire un match pour savoir si la mayonnaise a pris ou pas », explique Djibril Dramé. Pour ce match aller contre la Guinée, Soumaïla Diakité et ses coéquipiers sont favoris. Mais la tâche sera très ardue. On se rappelle, lors des éliminatoires de la précédente édition, notre pays a éliminé le Syli national de Guinée à ce stade. Nos sélections nationales (toutes catégories confondues) ont souvent dominé le Syli national dans les éliminatoires. Cette situation agace nos frères guinéens qui auront à c½ur de renverser la tendance. Ils sont donc superbement motivés pour affronter les Aigles ce samedi au stade Modibo Keïta. « Les Guinéens ont pris au sérieux ce match. Nous sommes en train de nous préparer à notre manière. On est suffisamment bien préparé. Je vois que les jeunes ont envie de progresser, de faire et de prouver quelque chose. Dans ce cas, c'est plus facile de monter une équipe et de pouvoir se tirer d'affaires. L'état d'esprit du groupe est bon. Les joueurs ont un esprit de gagneur et sont très motivés pour relever le défi. Je suis convaincu que ça ne sera pas facile. Mais on va tout mettre en ½uvre pour pouvoir tirer notre épingle du jeu. Tout va bien à l'internat. Il y a une bonne ambiance et une entente parfaite. On voit qu'il y a une harmonie. Les joueurs se parlent, se côtoient, bavardent et se taquinent. Au delà de tout cela, on voit qu'ils commentent entre eux les séances d'entraînement. C'est dire qu'ils en ont conscience et qu'ils veulent conjuguer leurs efforts pour l'atteinte de notre objectif », ajoute le technicien Djibril Dramé. Dans cette rencontre, le Syli national n'aura rien à perdre. Par contre, la pression sera sur les épaules de Moussa Koné dit Koffi et ses coéquipiers. L'équipe de Djibril Dramé affrontera la Guinée pour un double défi. En plus du ticket pour la phase finale de la compétition, la sélection nationale locale aura la lourde tâche de reconquérir le c½ur des Maliens, après l'échec des nôtres dans les éliminatoires du Mondial 2014 et l'élimination au premier tour des juniors au Mondial, Turquie 2013. Pour ces tâches, les joueurs sont conscients et le meilleur buteur du championnat national avec 18 réalisations, Moussa Koné dit Koffi appelle les supporters à sortir massivement et promet des buts. Pour ce match contre la Guinée, Djibril Dramé a communiqué une liste de 23 joueurs. Mais la liste initiale a connu deux changements. Le défenseur central du Stade malien, Moussa Diango Coulibaly est parti mardi pour l'Iran pour un test tandis que celui du COB, Ousmane Diarra s'est fracturé la jambe mercredi matin aux entraînements. Le défenseur de l'ASKO, Ousmane Keïta est rappelé pour pallier ces absences. De cette liste, Djibril Dramé va devoir tirer 18 joueurs qui seront sur la feuille de match. Dans ces éliminatoires, certaines rencontres comme celles de la zone Centre-Est entre l'Ethiopie et le Rwanda, et entre la Tanzanie et l'Ouganda n'auront lieu que la semaine prochaine. Quant aux matches de la Zone Sud, ils ont été décalés à la fin du mois, les équipes entamant le 6 juillet l'édition 2013 du tournoi de la COSAFA en Afrique du Sud.

L. M. DIABY

Samedi 06 juin au stade Modibo Keïta 17h : Mali-Guinée LA LISTE Gardien : Soumaïla DiakitéIbrahim Bosso Mounkoro Cheick Oumar Bathily CSD Défenseurs : Salif Coulibaly, Ousmane Diarra, Ousmane Keïta, Souleymane Konaté, Drissa Sangaré, Issiaka Samaké, Oumar Koné, Lassana Samaké Milieux : Cheick Mohamed Chérif Doumbia, Mandala Konté, Abdoulaye Sissoko, Boubacar Simpara, Idrissa Nama Laïco Traoré, Amara Mallé, Aboubacar I. Tounkara, Adama Traoré Attaquants : Moussa Koné, Mahamadou Doumbia, Mamadou Sidibé, Madou Dembélé LES AUTRES OPPOSITIONS Tunisie-Maroc Sénégal-Mauritanie Nigeria-Côte d'Ivoire Burkina Faso-Niger Cameroun-Gabon RD Congo-Congo Burundi-Soudan

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

CHAN

AFP

RD Congo: Kabila offre des 4x4 haut de gamme aux vainqueurs du CHAN

RD Congo: Kabila offre des 4x4 haut de gamme aux vainqueurs du CHAN

Nicolas

CHAN 2014: la Libye et son coach Javier Clemente champions d'Afrique

CHAN 2014: la Libye et son coach Javier Clemente champions d'Afrique

Steven LAVON

CHAN 2014: le programme des quarts de finale

CHAN 2014: le programme des quarts de finale

doublé

AFP

Angleterre: Yaya Touré double buteur pour son retour avec City

Angleterre: Yaya Touré double buteur pour son retour avec City

AFP

Somalie: un double attentat fait plus de dix morts

Somalie: un double attentat fait plus de dix morts

AFP

Six soldats tués au Yémen dans une double attaque suicide

Six soldats tués au Yémen dans une double attaque suicide

défi

AFP

Côte d'Ivoire: l'énorme défi de la réforme de l'armée

Côte d'Ivoire: l'énorme défi de la réforme de l'armée

AFP

Gambie: le président Yahya Jammeh face à une opposition unie

Gambie: le président Yahya Jammeh face à une opposition unie

AFP

Présidentielle en Gambie: le pouvoir de Yahya Jammeh face aux urnes

Présidentielle en Gambie: le pouvoir de Yahya Jammeh face aux urnes