mis à jour le

La France valide le retour de l’armée malienne à Kidal

Phillipe Lalliot

Mali - Application de l'accord de Ouagadougou

 

La France se félicite des modalités d'application de l'accord de Ouagadougou, qui ont donné lieu à un accord sur le cantonnement à Kidal des hommes du Mouvement national de libération de l'Azawad et du Haut conseil pour l'unité de l'Azawad ainsi que sur la tenue des points de contrôle aux entrées de la ville.

 

 

Cet accord rend à présent possible le déploiement de l'armée malienne à Kidal. Il représente donc une avancée notable dans le recouvrement par le Mali de sa pleine souveraineté sur l'ensemble de son territoire, ce qui était l'un des objectifs fondamentaux de l'opération Serval.

 

 

La France salue le sens des responsabilités des parties maliennes et notamment des membres de la commission technique mixte de sécurité, chargée de veiller au cessez-le-feu entre l'armée malienne et les groupes armés du Nord. Elle rend un hommage particulier au général Kazura, commandant militaire de la MINUSMA, qui a permis la conclusion de cet accord.

 

PARIS, France, 4 juillet 2013/African Press Organization (APO)/ -- Quai d'Orsay - Déclarations du porte-parole
Source : | APO

 

Mali : la France salue l’ accord sur le cantonnement des combattants du MNLA à Kidal

 

Le ministère français des Affaires étrangères a salué jeudi le consensus récemment trouvé par les autorités maliennes et les rebelles touaregs au sujet du cantonnement des combattants du Mouvement national de libération de l’ Azawad (MNLA) et du déploiement de l’ armée malienne à Kidal (nord).

 

 

« La France se félicite des modalités d’application de l’accord de Ouagadougou, qui ont donné lieu à un accord sur le cantonnement à Kidal des hommes du MNLA et du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad ainsi que sur la tenue des points de contrôle aux entrées de la ville », a indiqué le porte-parole du Quai

d’Orsay, Philippe Lalliot.

 

Le fief de la rébellion touareg, Kidal, reconquis fin janvier à la faveur de l’ intervention militaire anti-terroriste française au Mali, n’ abrite pour l’ heure aucun soldat malien. Les autonomistes touaregs avaient jusqu’ ici accepté la présence des troupes françaises, tout en s’ opposant à la venue des forces maliennes ou bien ouest-africaines.

 

 

Le consensus auquel est parvenue la commission mixte de sécurité mise en place par l’ accord de Ouagadougou, signé le 18 juin dernier, doit changer la donne, autorisant la présence à Kidal d’ un nombre restreint de soldats de l’ armée régulière malienne.

« Cet accord rend à présent possible le déploiement de l’armée malienne à Kidal », a constaté M. Lalliot, y voyant « une avancée notable dans le recouvrement par le Mali de sa pleine souveraineté sur l’ensemble de son territoire ».

 

 

Le haut diplomate français n’ a pas manqué de rappeler que la restauration de la souveraineté du gouvernement de Bamako sur l’ ensemble du territoire malien était « l’un des objectifs fondamentaux de l’opération Serval ».

Alors que l’ opération Serval, lancée au Nord-Mali par l’ armée française le 11 janvier dernier, semble avoir réussi sa mission de lutte contre l’ avancée des groupes armés djihadistes dans le pays, Paris porte désormais plus d’ attention au volet politique de la crise malienne afin de mieux préparer l’ après-guerre.

 

 

M. Lalliot a, en outre, salué « le sens des responsabilités des parties maliennes et notamment des membres de la commission technique mixte de sécurité, chargée de veiller au cessez-le-feu entre l’armée malienne et les groupes armés du Nord ».

« Elle rend un hommage particulier au général Kazura, commandant militaire de la MINUSMA (force onusienne de maintien de la paix déployée au Mali), qui a permis la conclusion de cet accord », a-t-il ajouté.

 

Source: Agence de presse Xinhua

France

AFP

Un patron du football centrafricain et ex-milicien arrêté en France pour crimes de guerre

Un patron du football centrafricain et ex-milicien arrêté en France pour crimes de guerre

AFP

Centrafrique: la France remet 1.400 fusils d'assaut

Centrafrique: la France remet 1.400 fusils d'assaut

AFP

Génocide au Rwanda: un médecin rwandais renvoyé aux assises en France

Génocide au Rwanda: un médecin rwandais renvoyé aux assises en France

retour

AFP

Retour événement du peintre Ouattara Watts

Retour événement du peintre Ouattara Watts

AFP

Elections en RDC: retour du "ticket" Tshisekedi-Kamerhe avec des promesses de victoire

Elections en RDC: retour du "ticket" Tshisekedi-Kamerhe avec des promesses de victoire

AFP

Ligue des Champions d'Afrique: finale retour sous haute tension

Ligue des Champions d'Afrique: finale retour sous haute tension

Kidal

AFP

Mali: le chef du gouvernement en visite dans le Nord, attendu

Mali: le chef du gouvernement en visite dans le Nord, attendu

AFP

Mali: trois Casques bleus tués dans une attaque jihadiste

Mali: trois Casques bleus tués dans une attaque jihadiste

AFP

Mali: la Croix-Rouge reprend ses activités

Mali: la Croix-Rouge reprend ses activités