mis à jour le

La colère des usagers de « Air Peut-être »

Le transport en commun peine à décoller dans la ville de Ouagadougou. Si en 2003, la venue de la société de transport en commun de Ouagadougou (SOTRACO), avait suscité beaucoup d'espoir chez les citadins, aujourd'hui c'est la désillusion. Retards, pannes fréquentes et surcharges sont le quotidien des usagers notamment les abonnés qui ne retiennent plus leur colère. La SOTRACO est désormais appelé « Air peut-être ». Arrêt de bus, école communale de Zogona, un quartier situé en plein c½ur de Ouagadougou. (...) - La Une

colère

AFP

Egypte:

Egypte:

AFP

"Trop c'est trop": la colère monte

"Trop c'est trop": la colère monte

AFP

Tuerie de Beni en RDC: 21 morts, enquête et colère

Tuerie de Beni en RDC: 21 morts, enquête et colère