mis à jour le

Commerce des fruits et légumes<br>Coup de pied dans la fourmilière du marché local

Points: 
Les agrumiculteurs veulent initier la vente directe au consommateur
200.000 tonnes de fruits seront mises dans la grande distribution
Calibrage, emballage et traçabilité seront assurés

Trop, c’est trop. «Il temps de mettre de l’ordre dans les circuits de commercialisation des fruits et légumes», s’indigne le président de l’Association des producteurs d’agrumes du Maroc (ASPAM), lors de la rencontre interprofessionnelle des agrumiculteurs, conditionneurs et responsables de la grande distribution, hier à Casablanca. Et pour cause, plus de deux tiers de la production agrumicole sont sous-valorisés.

Légende Image: 

Les deux tiers de la production agrumicole ne transitent pas par les stations de conditionnement. Résultat, des risques sanitaires pour le consommateur et un manque à gagner en termes de création d’emplois et de valorisation

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources 

commerce

AFP

La Côte d'Ivoire, premier producteur mondial de cacao, se convertit au commerce équitable

La Côte d'Ivoire, premier producteur mondial de cacao, se convertit au commerce équitable

AFP

L'Afrique appelle

L'Afrique appelle

AFP

Le Nigeria, nouvelle plaque tournante du commerce de peau d'âne

Le Nigeria, nouvelle plaque tournante du commerce de peau d'âne

marche

AFP

La Silicon Valley fait du charme

La Silicon Valley fait du charme

AFP

Kenya: 15 morts dans l'incendie d'un marché

Kenya: 15 morts dans l'incendie d'un marché

AFP

Le marché de la musique africaine courtisé comme jamais

Le marché de la musique africaine courtisé comme jamais