mis à jour le

Ségolène Royal : "Je n'ai aucune angoisse de la disparition"

Dans un restaurant parisien proche des Champs-Élysées, Ségolène Royal répondait, le 2 juillet, aux questions de l'Association de la presse panafricaine (Appa). Au menu de cette rencontre : peu d'actualité africaine et beaucoup de politique française. Du non-cumul des mandats au droit de vote des étrangers, en passant par son ex-protégée Delphine Batho – qui sera limogée du ministère de l'Écologie quelques heures plus tard – une fois de plus, la présidente de la région Poitou-Charentes a démontré qu'elle n'avait pas la langue dans sa poche et qu'elle était encore bien présente. Morceaux choisis.