mis à jour le

Manifestants pro-Morsi au Caire, le 4 juillet 2013 / REUTERS
Manifestants pro-Morsi au Caire, le 4 juillet 2013 / REUTERS

DIRECT — Egypte: réactions mitigées de la communauté internationale

Partout dans le monde, l'on condamne ou l'on approuve le «coup d'Etat». Suivez le fil des événements au Caire.

  • La communauté internationale réagit: la Turquie condamne, la Russie appelle à la retenue, l'UE désapprouve l'intervention militaire, l'Allemagne la considère «dangereuse» et les Etats-Unis appellent à la tenue d'élections au plus vite.
  • Le président par interim prête serment ce 4 juillet 2013. Le juge Adly Mansour a été désigné par l'armée, après la destitution de Mohamed Morsi.
  • Mohamed Morsi est destitué de ses fonctions de président de l'Egypte et la Constitution suspendue, le mercredi 3 juillet en début de soirée, après l'expiration d'un ultimatum des militaires lancé 48 heures plus tôt.
  • Mardi 2 juillet, Mohamed Morsi se dit prêt à «verser son sang» pour défendre sa «légitimité constitutionnelle». L'armée répond en se disant, elle aussi, prête à «verser du sang» pour défendre le peuple.
  • Ultimatum du chef d'état-major de l'armée égyptienne, le général Abdel Fattah al-Sissi, lancé le 1er juillet, à Mohamed Morsi pour «satisfaire les demandes du peuple».
  • Le dimanche 30 juin, plusieurs millions de manifestants descendent dans la rue, à l'appel du collectif Tamarrod (Rébellion), pour demander la démission du président Mohamed Morsi, un an jour pour jour, après son élection.

 

Jeudi 4 juillet 2013

18h32 [Reuters] Contre-manifestations prévues le 5 juillet

Une coalition islamiste égyptienne menée par les Frères musulmans a appelé les insatisfaits du coup d'Etat militaire à se mobiliser pour défiler «pacifiquement» au Caire le 5 juillet après les prières du vendredi.

18h20 [AFP] «Un Etat policier»

A la suite de la vague d'arrestations des membres des Frères Musulmans, l'organisation islamiste a dénoncé dans un communiqué «l'instauration d'un Etat policier».

17h49 [Reuters] La chute de Mohamed Morsi constitue «la preuve que la démocratie ne fonctionne pas»

Pour les islamistes somaliens du groupe Al-Shabab, les événements en Egypte démontre que le pouvoir «ne vient que de la force, et pas de la démocratie» et que les islamistes «ne seront jamais autorisés à gouverner, même s'ils sont élus légalement».

17h36 [Al-Jazeera] La chaîne arabe exige la libération immédiate de son personnel

28 membres de la chaîne Al-Jazeera ont été arrêté le soir du 3 juillet au Caire. La plupart d'entre eux ont été relâchés mais l'ingénieur de diffusion et le directeur général demeurent toujours en garde à vue. Le réseau qatari demande leur libération au plus vite.

Au même moment, la police a effectué une descente dans les locaux de la chaîne pour confisquer leurs équipements de diffusion.

17h28 [AFP] Le président français appelle à «tout faire» pour relancer le processus démocratique

En visite en Tunisie, François Hollande a déclaré lors d'une conférence de presse prendre acte de la situation en Egypte:

«C'est un échec quand un président élu démocratiquement est déposé (...) Nous devons tout faire pour que (le processus) puisse reprendre sur la base du pluralisme et du rassemblement»

17h07 [Le Monde] Ennahda sort de son silence

Le parti islamiste tunisien dénonce un «putsch» et «condamne le coup d'Etat militaire contre le processus démocratique» dans un communiqué.

16h46 [Reuters] L'Union africaine pourrait suspendre L'Egypte

Les membres de l'UA se réunissent demain à Addis-Abeba pour discuter de la situation égyptienne et pourraient décider de suspendre l'Egypte jusqu'à ce que l'ordre constitutionnel y soit rétabli.

16h43 [Al-Arabiya] Les médias égyptiens ont-ils traité Morsi avec justice?

Le discours anti-gouvernement des chaînes privées a «galvanisé et mobilisé» l'opinion publique. Selon le Dr Sahar Khamis, professeur de communication à l'université du Maryland, les médias ont traité Morsi «trop durement».

16h28 [UOIF] «L'Egypte bascule vers l'inconnu»

Dans un communiqué, l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), proche des Frères musulmans se dit «affligée par ce bouleversement dangereux en Egypte» et «condamne fermement le coup d’état qui vient de s’y produire» :

«L’UOIF appelle le peuple égyptien, tous les partis politiques et forces vives du pays à faire preuve de responsabilité face à cette épreuve et à éviter le pire des scénarios, à savoir une guerre civile et le retour de la dictature.»

16h08 [Associated Press] «Une erreur tactique», reproche l'Iran

Alaeddin Boroujerdi, chef du comité des Affaires étrangères au Parlement iranien a critiqué «l'erreur tactique» du président renversé: Morsi aurait dû exercer davantage d'influence sur l'armée et les forces de sécurité tant qu'il était au pouvoir, estime l'homme politique. L'Iran a d'ailleurs réagi prudemment à la destitution du président égyptien, jugeant «légitimes» les revendications du peuple mais le mettant en garde contre «l'opportunisme des ennemis et de l'étranger».

15h49 [Associated Press] Le chef des Frères musulmans arrêté?

Mohammed Badie, guide suprême de l'organisation islamiste, aurait été arrêté dès mercredi à Marsah Matrou, un village de la côte nord du pays. Il a été ramené au Caire aujourd'hui à bord d'un hélicoptère militaire.

15h26 [Reuters] Les Frères musulmans renient le pouvoir en place

Abderrahmane Al-Barr, un haut responsable des Frères musulmans, a affirmé que son organisation refuserait de travailler avec des autorités «usurpatrices».

15h16 [Reuters] Le coup d'Etat va-t-il déclencher une série de violences?

L'homme politique Mohamed El-Beltagy, membre des Frères musulmans, affirme que le coup d'Etat militaire provoquera dans les jours qui suivent une flambée de violence de la part des groupes d'opposition, même s'il en exclut son propre mouvement.

15h05 [Reuters] «Les Frères musulmans font partie de la nation»

Le nouveau président par intérim, Adly Mansour, a affirmé aux Frères musulmans qu'ils sont les bienvenus pour aider à «construire la nation».

14h32 [Le Point] L'éviction de Morsi «antidémocratique», selon la Turquie

Le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoglu juge l'intervention de l'armée «illégale» tandis que le vice-Premier ministre Recep Bozdag a dénoncé une «situation inacceptable». La Turquie devient le premier pays à condamner vivement la situation:

«Le changement de pouvoir en Égypte n'est pas résultat de la volonté du peuple. Il ne s'inscrit pas dans le respect de la démocratie et de la loi»

14h07 [Palestine News Network] La Palestine félicite le nouveau président

Le leader palestinien Mahmoud Abbas a également tenu à félicité son homologue par intérim. Il a particulièrement célébré le rôle de l'armée et du peuple égyptien dans la transition.

13h58 [Reuters] Le Qatar affirme son soutien

Le Qatar, principal appui aux Frères musulmans, affirme cependant «continuer à soutenir l'Egypte dans son rôle de leader des mondes arabe et musulman», selon un porte-parole du ministère des Affaires étrangères à Doha. Le nouvel émir Cheikh Tamim bin Hamad al-Thani et le Premier ministre Cheikh Abdullah bin Nasser al-Thani ont adressé leurs félicitations au président par intérim, Adly Mansour.

13h25 [Ouest-France] L’UE appelle au respect des droits de Mohamed Morsi

S’abstenant de qualifier de « coup d’Etat » l’opération menée mercredi par l’armée, Michael Mann, porte-parole de la chef de la diplomatie européenne, a néanmoins demandé que le président déchu Mohamed Morsi soit traité dans le respect des principes de justice et des droits de l’Homme.

13h20 [AFP] Le guide suprême des Frères musulmans recherché par la police

Mohammed Badie, guide suprême des Frères musulmans, est sous le coup d'un mandat d'arrêt pour avoir provoqué la tuerie des manifestants survenue dimanche 7 juillet devant le siège de l'organisation islamiste.

11h48 [AFP] «Un échec majeur pour la démocratie», selon un ministre allemand

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, en déplacement à Athènes, considère que le renversement de Morsi constitue «un échec majeur» pour la démocratie égyptienne:

«Il est urgent que l'Egypte retourne aussi vite que possible à un ordre constitutionnel (...) il y a un réel danger que le processus de transition démocratique en Egypte soit sérieusement altéré.»

11h47 [Aswat Masriya] Les arrestations se succèdent

Un mandat d'arrêt a été émis à l'encontre de l'homme d'affaires Khairat al-Shater, membre éminent des Frères musulmans.

11h40 [BBC Africa] «Une démocratie plus juste»

Le nouveau président par intérim, Adly Mansour, promet «une démocratie plus juste et moins frauduleuse» et affirme que l'Egypte devrait «cesser de vénérer ses tyrans».

11h38 [Al-Jazeera] Discours d'Adly Mansour

«C'est avec honneur et gratitude que je reçois la charge de président du gouvernement par intérim pour une période de transition. (...) Je jure de préserver le système de la république, à respecter la Constitution et la loi et à protéger les intérêts du peuple. (...) Les révolutionnaires d'Egypte sont partout et nous les saluons tous, ceux qui ont prouvé au monde entier qu'ils sont assez forts, la courageuse jeunesse égyptienne qui fut le porte-drapeau de cette révolution.»

11h36 [Le Parisien] La Russie appelle à la «retenue»

Le ministère russe des Affaires étrangères appelle dans un communiqué les forces politiques égyptiennes à «rester dans le cadre démocratique»:

«Nous considérons comme important que toutes les forces politiques d'Egypte fassent preuve de retenue (...) et confirment dans les actes la volonté de résoudre les problèmes politiques et socio-économiques dans le cadre démocratique, sans violence et dans le respect des intérêts de toutes les couches et toutes les confessions de la société égyptienne.»

11h20 [al-Jazeera] Mansour prête serment

Le président de la Cour constitutionnelle, Adly Mansour, prête officiellement serment en tant que président par interim de l'Egypte, au lendemain de la destitution de Mohamed Morsi par l'armée.

11h [Asharq al-Awsat] Ennhada réagit

Le chef du parti Ennhada, au pouvoir en Tunisie, Rached Ghannouchi, écarte les risques d'un scénario à l'égyptienne dans son pays.

10h45 [Huffington Post] Adly Mansour, le nouveau président

En attendant de prêter serment, dans la journée comme président par interim, Adly Mansour, 68 ans, a prêté serment comme président du Conseil constitutionnel.

10h20 [Facebook] La France «prend acte»

Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, fait savoir sur son compte Facebook que la France prend acte de l'annonce en Egypte de nouvelles élections après une période de transition. Une communication que M. Fabius a esnuite reprise ensuite sur son compte Twitter.

09h02 [AFP] L'Egypte au cœur de la visite de Hollande en Tunisie

Le président français, François Hollande, sera accueilli par son homologue tunisien Moncef Marzouki. Selon le porte-parole diplomatique de l'Elysée, l'Egypte et le printemps arabe seront au centre des débats.

07h21 [Metronews] Quel avenir pour Morsi?

300 mandats d'arrêt ont été lancés contre les membres des Frères musulmans. Saad al-Katatni , le chef du Parti de la justice et de la liberté, vitrine politique de l'organisation islamiste, ainsi que Rached Bayoumi, l'adjoint du Guide suprême, Mohammed Badie, ont été placés en détention. Le président déchu risque lui des poursuites judiciaires.

06h20 [AFP] Les réactions de l'Occident

Les Etats-Unis et l'Union européenne appellent à l'élection rapide d'un nouveau gouvernement après la destitution de Morsi.

05h30 [The Guardian] où est Morsi?

L'incertitude plane sur le lieu où se trouve le président déchu. Mais des sources indiquent qu'il aurait été transféré au ministère de la Défense.

Pour revivre les événements du mercredi 3 juillet 2013 au Caire, cliquez ici.

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Le site de la commission électorale piraté au Ghana avant l'annonce des résultats  Les girafes, ces «gentils géants» menacés d'extinction  L'Angola nomme sa nouvelle autoroute Fidel-Castro, mauvaise idée 

destitution de Morsi

Exil

Les Syriens d'Egypte sont en danger

Les Syriens d'Egypte sont en danger

Répression

Les militaires égyptiens et la malédiction de la dictature

Les militaires égyptiens et la malédiction de la dictature

L'autre feuille de route

Cinq idées pour sauver l'Egypte

Cinq idées pour sauver l'Egypte

Egypte

AFP

Le plus vieux texte écrit sur du papyrus exposé en Egypte

Le plus vieux texte écrit sur du papyrus exposé en Egypte

AFP

Italie: flash mob d'Amnesty International contre les disparitions en Egypte

Italie: flash mob d'Amnesty International contre les disparitions en Egypte

AFP

Amnesty dénonce une "multiplication des disparitions forcées" en Egypte

Amnesty dénonce une "multiplication des disparitions forcées" en Egypte

Frères musulmans

Cinéma

Les juifs égyptiens, héros d’une série télévisée du Ramadan

Les juifs égyptiens, héros d’une série télévisée du Ramadan

Sissimania

Pourquoi les intellos égyptiens sont fans de Sissi

Pourquoi les intellos égyptiens sont fans de Sissi

Egypte

Ne cherchez aucun enjeu dans la présidentielle égyptienne

Ne cherchez aucun enjeu dans la présidentielle égyptienne