mis à jour le

Mohamed Morsi et plusieurs leaders islamistes interdits de quitter le territoire égyptien

Les choses semblent tourner mal pour le chef de l'Etat égyptien Mouhamed Morsi, qui fait face, depuis plusieurs jours, à une pression de la population et de l'armée. Le site d'information de la Rfi renseigne que lui et plusieurs chefs des Frères musulmans, dont Mohammed Badie, guide suprême de l'organisation et Khairat al-Chater, son numéro 2, sont interdits de quitter le pays dans le cadre d'une enquête sur un évasion de prison en 2011, selon des sources de sécurité.

REWMI.COM/MK avec Rfi.fr

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Mohamed

AFP

L'Egyptien Mohamed Salah remporte le prix du meilleur joueur africain de l'année (CAF)

L'Egyptien Mohamed Salah remporte le prix du meilleur joueur africain de l'année (CAF)

AFP

Mondial-2018: Kadyrov accorde la "citoyenneté tchétchène honorifique"

Mondial-2018: Kadyrov accorde la "citoyenneté tchétchène honorifique"

AFP

Liverpool: Klopp évoque une "blessure sérieuse" pour Mohamed Salah

Liverpool: Klopp évoque une "blessure sérieuse" pour Mohamed Salah

Morsi

AFP

Egypte: Moubarak demande l'"autorisation" de Sissi pour témoigner contre Morsi

Egypte: Moubarak demande l'"autorisation" de Sissi pour témoigner contre Morsi

AFP

L'Egypte confirme une condamnation

L'Egypte confirme une condamnation

AFP

Egypte: la justice annule une peine de prison

Egypte: la justice annule une peine de prison

islamistes

AFP

Kenya: deux médecins cubains enlevés par des islamistes somaliens shebab présumés

Kenya: deux médecins cubains enlevés par des islamistes somaliens shebab présumés

AFP

Kenya: deux médecins cubains kidnappés par des islamistes shebab présumés

Kenya: deux médecins cubains kidnappés par des islamistes shebab présumés

AFP

Mozambique: 13 civils tués dans des attaques attribuées aux islamistes

Mozambique: 13 civils tués dans des attaques attribuées aux islamistes