mis à jour le

Le roi saoudien félicite le nouveau dirigeant intérimaire d’Egypte

JEDDAH (Arabie saoudite) – Le roi Abdallah d’Arabie saoudite a félicité mercredi le nouveau leader d’Egypte, Adly Mansour, appelé à diriger la transition politique dans son pays après la mise à l’écart par l’armée du président islamiste Mohamed Morsi.

 

 
Dans un télégramme de félicitations, cité par l’agence officielle Spa, le roi s’adresse à M. Mansour, actuel président de la Cour constitutionnelle, comme le président de la République arabe d’Egypte soeur, avant même sa prestation de serment.

 

Il est le premier dirigeant arabe et étranger à féliciter officiellement M. Mansour, qui succède à M. Morsi, premier président civil démocratiquement élu d’Egypte, renversé mercredi après une année tumultueuse au pouvoir marquée par des crises à répétition parfois meurtrières.

 

Soulignant que l’Egypte passe par une étape délicate de son histoire, le souverain saoudien souhaite dans son message que M. Mansour puisse s’acquitter de la responsabilité qui lui est dévolue pour réaliser les aspirations du peuple égyptien.

 

Il assure l’armée égyptienne de sa solidarité pour avoir sorti l’Egypte, en ces circonstances, d’un tunnel à l’issue incertaine, soulignant que par la sagesse et la clairvoyance, toutes les parties se sont assurées leur droit (de participer) au processus politique.

 

L’Arabie saoudite avait entretenu des relations, parfois tendues, avec l’Egypte sous la présidence de Mohamed Morsi. Ce dernier était plus en phase avec le Qatar, une autre monarchie du Golfe, qui a choisi de soutenir les islamistes ayant accédé au pouvoir dans les pays du Printemps arabe.

 

Pour leur part, les Emirats arabes unis, très critiques de la confrérie des Frères musulmans dont est issu Mohamed Morsi, ont annoncé suivre avec satisfaction les développements en Egypte.

 

Cité par l’agence officielle Wam, le ministre des Affaires étrangères, cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane, s’est dit confiant que le peuple égyptien pourra surmonter les moments difficiles que traverse le pays. Il a également rendu hommage à l’armée, un solide bouclier qui garantit que l’Egypte demeure un Etat de droit et des institutions.

 

(©AFP / 04 juillet 2013 00h47)

roi

AFP

Le roi du Maroc soutient l'Afrique pour le développement du fleuve Congo

Le roi du Maroc soutient l'Afrique pour le développement du fleuve Congo

AFP

Surprise et préoccupation au Swaziland, rebaptisé par son roi

Surprise et préoccupation au Swaziland, rebaptisé par son roi

AFP

Le roi du Swaziland rebaptise son pays "eSwatini"

Le roi du Swaziland rebaptise son pays "eSwatini"

saoudien

AFP

En Egypte, le prince héritier saoudien et Sissi parlent investissements

En Egypte, le prince héritier saoudien et Sissi parlent investissements

AFP

Le prince héritier saoudien a débuté au Caire sa première tournée

Le prince héritier saoudien a débuté au Caire sa première tournée

AFP

Le wahhabisme saoudien source du "terrorisme"? Un ministre tunisien limogé

Le wahhabisme saoudien source du "terrorisme"? Un ministre tunisien limogé