mis à jour le

Mandla et le reste de la famille de Nelson Mandela se déchirent devant la justice

La famille de Nelson Mandela continue d'étaler ses divisions au grand jour. Alors que l’ancien président entame ce mercredi sa 26e journée d'hospitalisation pour la rechute d'une infection pulmonaire, une bataille autour des tombes de ses trois enfants défunts oppose Mandla, le petit-fils aîné de l'icône, et le reste de la famille. Mandla avait déplacé les tombes des trois enfants sans consulter la famille en 2011. Mais ce mardi, saisi par seize membres de la famille, un juge sud-africain a ordonné le retour des tombes à Qunu. Mandla souhaite contre-attaquer.

Le juge Lusindiso Pakade a ordonné ce mardi le retour des tombes à Qunu, où se trouve le carré familial des Mandela, et où l'ancien président a passé son enfance. Même si les dernières volontés de l’ancien président sud-africain n'ont pas été rendues publiques, il a toujours laissé entendre qu'il voulait être enterré auprès de ses enfants à Qunu, un lieu auquel il est resté très attaché.

Mandla, désigné en 2007 chef du clan par le patriarche Nelson Mandela lui-même, avait décidé d'exhumer d'autorité en 2011 les tombes de Makaziwé, morte bébé, Thembekile, décédé suite à un accident de voiture, et Makgatho, mort du sida, pour les déplacer à Mvezo, à quelques dizaines de kilomètres de là.

Mvezo est le lieu de naissance symbolique du héros de la lutte contre l'apartheid. Mandla envisage d'y établir un important mémorial avec à la clé des attractions touristiques.

Opposés à cette idée, seize membres de la famille avaient déposé une plainte en référé vendredi. Et ce mardi, le juge leur a donné raison. Pakade a même ordonné à Mandla de restituer les restes avant 15 heures ce mercredi. Mais les avocats de Mandla ont décidé de contester cette décision. Une nouvelle audience est donc prévue ce mercredi.

RFI

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

famille

AFP

La Belgique va rendre

La Belgique va rendre

AFP

Le monde d'après: pour la féministe tunisienne Belhaj Hmida, le devoir de redéfinir la famille

Le monde d'après: pour la féministe tunisienne Belhaj Hmida, le devoir de redéfinir la famille

AFP

Déconfinement en Tunisie: tollé après une mesure sexiste visant les mères de famille

Déconfinement en Tunisie: tollé après une mesure sexiste visant les mères de famille

Mandela

AFP

Obsèques de George Bizos, l'avocat pugnace et grand ami de Mandela

Obsèques de George Bizos, l'avocat pugnace et grand ami de Mandela

AFP

George Bizos, l'avocat et grand ami de Mandela

George Bizos, l'avocat et grand ami de Mandela

AFP

Afrique du Sud: libération conditionnelle pour le roi du clan de Mandela

Afrique du Sud: libération conditionnelle pour le roi du clan de Mandela

justice

AFP

Togo: la justice émet un mandat d'arrêt international contre l'opposant Kodjo

Togo: la justice émet un mandat d'arrêt international contre l'opposant Kodjo

AFP

Attentat déclencheur du génocide au Rwanda: la justice française confirme le non-lieu

Attentat déclencheur du génocide au Rwanda: la justice française confirme le non-lieu

AFP

Algérie: la justice libère quatre figures de la contestation

Algérie: la justice libère quatre figures de la contestation