mis à jour le

Mohamed Morsi et sa clique interdits de quitter l’Egypte

Le président islamiste Mohamed Morsi et plusieurs dirigeants des Frères musulmans viennent d'être interdits de quitter l’Egypte, dans le cadre d’une enquête sur une affaire d’évasion de prison en 2011, ont indiqué des sources de sécurité.

Des responsables à l’aéroport du Caire ont confirmé avoir reçu l’ordre d’empêcher les responsables islamistes, dont le Guide suprême de la puissante confrérie Mohammed Badie et son « numéro 2 » Khairat al-Chater, de voyager.

Au moment où expirait l’ultimatum de l’armée, le président Mohamed Morsi a tenté une ultime ouverture en proposant la formation d’un gouvernement de consensus. Trop tard, une fois de plus, alors que la foule massée place Tahrir n’attend plus que son départ. Depuis le début de la crise, le président égyptien a un temps de retard sur les événements.

Au lendemain de la manifestation monstre du 30 juin, il avait proposé une révision de la Constitution, tentant de réparer sa première grande erreur, qui remonte à novembre-décembre 2012, lorsque le président égyptien avait suspendu tous les recours judiciaires pour imposer une Loi fondamentale écrite par un comité constitutionnel exclusivement islamiste.

Et au moment où il semble avoir perdu le pouvoir, le président islamiste propose un gouvernement de consensus, alors que les Frères musulmans n’ont cessé de raffermir leur emprise sur les services de l’Etat depuis leur arrivée au pouvoir il y a un an. Alors que Morsi a été élu en juin 2012 grâce aux voix de la gauche et des révolutionnaires, qui le préféraient à un retour de l’ancien régime incarné par Ahmed Chafik, un général à la retraite, il n’a eu de cesse d’ignorer ses soutiens non-islamistes.

Des blindés ont été déployés autour d’un siège des Frères musulmans situé face à l’université égyptienne, à la suite de heurts entre membres des Frères et manifestants anti-Morsi, indique Youm Sabaa.
Les explications de Christophe Ayad, journaliste au Monde, sur la proposition de Mohamed Morsi de former « un gouvernement de consensus ».

Mohamed

AFP

Mondial-2018: Kadyrov accorde la "citoyenneté tchétchène honorifique"

Mondial-2018: Kadyrov accorde la "citoyenneté tchétchène honorifique"

AFP

Liverpool: Klopp évoque une "blessure sérieuse" pour Mohamed Salah

Liverpool: Klopp évoque une "blessure sérieuse" pour Mohamed Salah

AFP

En Egypte, tout le monde s'arrache l'image de Mohamed Salah

En Egypte, tout le monde s'arrache l'image de Mohamed Salah

Morsi

AFP

L'Egypte confirme une condamnation

L'Egypte confirme une condamnation

AFP

Egypte: la justice annule une peine de prison

Egypte: la justice annule une peine de prison

AFP

Egypte: la Cour de cassation annule la peine de mort pour Morsi

Egypte: la Cour de cassation annule la peine de mort pour Morsi

interdits

AFP

Guinée équatoriale: les parlementaires interdits de voyager sans autorisation

Guinée équatoriale: les parlementaires interdits de voyager sans autorisation

AFP

Guinée équatoriale: les fonctionnaires interdits de voyager sans autorisation

Guinée équatoriale: les fonctionnaires interdits de voyager sans autorisation

AFP

Corruption: des hauts responsables congolais interdits d'entrée aux Etats-Unis

Corruption: des hauts responsables congolais interdits d'entrée aux Etats-Unis