mis à jour le

El Khalfi veut plus d’amazigh dans les médias

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a fait état, mardi à Rabat, d’une réelle volonté pour une intégration plus forte de la langue amazighe dans les médias nationaux écrits et audiovisuels.

En réponse à une question orale à la Chambre des conseillers sur “les mesures de la constitutionnalisation de l’amazigh dans le secteur de la communication”, M. El Khalfi a relevé que les médias sont invités à refléter la coexistence existant entre la civilisation arabo-musulmane et amazighe et à s’acquitter de leur rôle de promotion et de préservation du patrimoine culturel et artistique amazigh.

Il a, à cet égard, mis en relief les actions en cours visant à promouvoir le pluralisme et la diversité culturelle, notant qu’il a été procédé à l’augmentation du quota de l’amazigh dans les chaines de télévision Al Oula, Tamazight, Assadissa et Arrabia, faisant observer que le caractère tifinagh figure dorénavant dans les émissions de Tamazight.

Il a, par ailleurs, rappelé le lancement par l’agence Maghreb Arabe Presse (MAP) de son portail électronique en langue amazighe, ajoutant que le contrat programme pour la presse écrite souligne l’importance et la place de la langue amazighe.

Le ministre a également évoqué la question des compétences journalistiques maitrisant la langue amazighe, mettant en exergue le soutien accordé aux uvres cinématographiques reflétant la diversité linguistique nationale

LNT

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

médias

AFP

Bénin: RSF dénonce la suspension de quatre médias en 48 heures

Bénin: RSF dénonce la suspension de quatre médias en 48 heures

AFP

RDC: RSF juge "liberticide" la nouvelle réglementation sur les médias

RDC: RSF juge "liberticide" la nouvelle réglementation sur les médias

AFP

RDCongo: l'ONU "préoccupée" par un décret sur les médias

RDCongo: l'ONU "préoccupée" par un décret sur les médias