mis à jour le

Weld El 15 (2e à droite) pose avec sa famille et ses amis après sa sortie de prison, 2 juillet 2013, Tunis / REUTERS
Weld El 15 (2e à droite) pose avec sa famille et ses amis après sa sortie de prison, 2 juillet 2013, Tunis / REUTERS

Weld El 15 libéré en appel: une bonne nouvelle pour la démocratie

La libération du rappeur représente un espoir pour les Tunisiens.

Une peine plus clémente pour le rappeur Alaa Eddine Yacoubi, dit Weld El 15, et un espoir pour la liberté d’expression en Tunisie. Condamné le 13 juin 2013 en première instance à deux ans de prison ferme pour sa chanson et son clip «Boulicia Kleb» («Les policiers sont des chiens»), il écope en appel de six mois avec sursis, le 2 juillet 2013.

La sévérité du verdict en première instance avait surpris et affligé son entourage, rappelle l'Express. Des heurts entre les forces de l’ordre et les amis du rappeur avaient éclaté à l’issue d’un procès particulièrement mouvementé.

La justice tunisienne semble prêter attention à la mobilisation de la société civile et des associations pour la liberté d’expression. L’audience en appel du rappeur a été fixée très rapidement et il a vu sa condamnation allégée: L’Express y voit un parallèle avec les Femen jugées en appel et libérées quelques jours plus tôt.

La visite de François Hollande en Tunisie, prévue les 4 et 5 juillet, n’est sans doute pas étrangère à ces revirements, estime encore L'Express. Un séjour qui intervient dans un contexte très tendu, alors que les arrestations d’opposants au régime se multiplient.

L’Express donne l’exemple de plusieurs affaires de liberté d’expression amenées devant la justice récemment: le blogueur Jabeur Mejri, condamné en 2012 à sept ans de prison pour avoir diffusé des caricatures «blasphématoires» sur les réseaux sociaux, la chaîne Nessma TV qui s’est vue infliger une amende pour « atteinte au sacré » après avoir diffusé le film Persepolis…

La justice tunisienne a encore des progrès à faire en matière de liberté d’expression et des droits de l’homme, conclut l'Express.

Lu sur L’Express

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les dix pays les pires pour les enfants sont tous situés en Afrique  Des dizaines de langues locales sont en voie de disparition en Afrique  Oui, le débit internet est plus rapide au Kenya qu'aux Etats-Unis 

liberté d'expression

By DAVID D. KIRKPATRICK

L'Egypte tente de rassurer les journalistes étrangers

L'Egypte tente de rassurer les journalistes étrangers

Adel Taamalli

Peut-on comparer l'affaire Dieudonné à l'affaire Dreyfus?

Peut-on comparer l'affaire Dieudonné à l'affaire Dreyfus?

Punitions

Touche pas à mon Coran!

Touche pas à mon Coran!

procès

AFP

Meurtre d'experts de l'ONU en RDC: un accusé reconnu par un témoin lors du procès

Meurtre d'experts de l'ONU en RDC: un accusé reconnu par un témoin lors du procès

AFP

RDC: suspension du procès en appel de l'opposant Katumbi

RDC: suspension du procès en appel de l'opposant Katumbi

AFP

Maroc: entre deux ans de prison et perpétuité dans le procès de Gdeim Izik

Maroc: entre deux ans de prison et perpétuité dans le procès de Gdeim Izik

Weld El 15

Abus

Après Amina, le rappeur Weld El 15 dans le collimateur de la justice

Après Amina, le rappeur Weld El 15 dans le collimateur de la justice

Dérives

Tunisie: les salafistes agressent, mais ce sont les artistes qu'on arrête

Tunisie: les salafistes agressent, mais ce sont les artistes qu'on arrête

faux espoirs

Tunisie: ne plaçons pas trop d'espoirs dans la visite de Hollande

Tunisie: ne plaçons pas trop d'espoirs dans la visite de Hollande