mis à jour le

Appel à la nation : Citoyennes et Citoyens du Mali, votez IBK Président de la République, le meilleur choix 2013

Actualité politico-électorale oblige! Le Dr  Oumar Aba TRAORE, Docteur en Science politique, réitère son appel de 2012, en invitant les citoyennes et citoyens du Mali, à voter Mr Ibrahim Boubacar KEÏTA Président de la République.

 

 

Dr Oumar Aba TRAORE

Contrairement au schéma classique du fonctionnement du système électoral bien connu, au Mali d’aujourd’hui, ne votez ni pour un parti politique ni pour un programme politique, ni pour un projet de société... Votez, essentiellement, pour une Femme ou un Homme, en tenant compte de notre spécificité propre ou de notre identité culturelle propre ; une Femme ou un Homme dont il faut retenir, essentiellement aussi, ses valeurs, ses mérites, et ses visions politiques justes, une Femme à laquelle ou un Homme auquel -avec la permission d’Allah-nous confierons notre destinée et celle de notre pays, le Mali, pour un mandat de cinq(5) ans. C’est le plus important.

Vous savez bien que ce ne sont pas tous les membres et tous les militants d’un parti politique qui dirigeront collectivement le Mali ; mais bien plutôt une Femme ou un Homme élu(e) Présidente ou Président de la République qui dirigera le Mali au nom de notre peuple et non au nom d’un parti politique. Ce n’est pas non plus le programme politique qui se mettra en marche tout seul ; mais bien plutôt une Femme ou un Homme, élu(e) Présidente ou Président de la République qui le mettra en ½uvre, conformément à sa vision politique, même si le parti politique demeure son tremplin, son instrument de mobilisation (porteur de ses valeurs) et de transmission du contenu de la campagne électorale ainsi que ses mots d’ordre et consignes.

 

 

Nous pensons honnêtement que la plus haute importance doit être accordée à l’élection de cette Femme ou de cet Homme qui aura de très grands pouvoirs et dont dépendront pour beaucoup (hormis le pourvoir souverain et illimité du Seigneur de l’univers dont Tout dépend) notre avenir politique et le bonheur de notre pays. Et, il faut retenir essentiellement encore une fois, de cette Femme ou de cet Homme, ses valeurs, ses mérites et ses visions politiques justes qui seront déterminants et pour lesquels il faut voter, en dehors de tout sentimentalisme. Seul l’intérêt supérieur de notre pays doit guider notre réflexion et déterminer notre choix en faveur d’une candidate ou d’un candidat à l’élection présidentielle de 2013.

Citoyennes et citoyens du Mali,

Nous procéderons le 28 Juillet  2013, incha Allah, à l’élection présidentielle, donc à l’élection d’une seule Femme ou d’un seul Homme qui sera la Présidente ou le Président de la République du Mali ; et non, encore une fois, l’élection d’un parti politique, d’un programme politique ou d’un projet de société. Au Mali d’aujourd’hui, nous savons tous que les partis politiques, les programmes politiques et les projets de société sont quasiment les mêmes, donc de même valeur et au même degré. Dans ces conditions et dans cette confusion totale, à quel parti politique, à quel programme politique et à quel projet de société peut-on accorder sa confiance et son suffrage ? Il ne faut donc pas se laisser leurrer par des espérances évasives, des discours et promesses démagogiques et des préoccupations électoralistes et se faire aussi des illusions. Il faudra se focaliser sur l’essentiel c’est-à-dire la Femme ou l’Homme, ses valeurs, ses mérites, et ses visions politiques justes. Et c’est pourquoi nous disons : élevons-nous au dessus des partis politiques de leurs programmes politiques et de leurs projets de société, pour opérer sincèrement un choix judicieux sur la meilleure candidate ou le meilleur candidat au bénéfice du Mali.

 

 

Oui, encore une fois, il faut surmonter les intérêts des partis politiques et des idéologies pour faire un bon choix dans l’intérêt supérieur du Mali. Ainsi, doit agir le vrai citoyen-patriote.

 

 

Par ailleurs, nous n’ignorons ni l’importance, ni le rôle, ni la nécessité du parti politique ou du système de partis politiques dans un régime républicain et démocratique de notre temps moderne ; mais soyons réalistes en tenant compte de la culture politique, de la philosophie politique, de la psycho-politique, du système de valeurs du peuple malien d’aujourd’hui et du Super-Ego collectif de notre société d’aujourd’hui. C’est justement pour cette raison fondamentale que nous disons, que ce qui est déterminant pour nous et qui conditionnera l’avenir politique de notre pays et le bonheur de notre peuple, dans une certaine mesure en tout cas, c’est surtout la bonne qualité et la qualité supérieure de la Femme ou de l’Homme que nous allons élire Présidente ou Président de la République du Mali. Cette Femme ou cet Homme doit être élu(e) pour son bon et noble caractère, sa personnalité, son comportement mental et moral, son honnêteté, sa compétence, son patriotisme, son expérience, et son engagement politique sincère à servir loyalement et avec abnégation le Mali, pour le bonheur de notre peuple, le peuple malien. Bref, une Femme ou un Homme qui a des valeurs, des mérites et des visions politiques justes pour constituer un modèle hors série. Cependant, cette Femme ou cet Homme, hors série, n’est ni un(e) saint(e), ni un(e) prophète (esse) encore moins un ange ; mais une Femme ou un Homme comme nous, qui a des défauts et des qualités. Nous n’aurons jamais une Femme ou un Homme parfait(e) dans ce monde ; mais nous pouvons élire une Femme ou un Homme de qualité supérieure, voire exceptionnelle, une vraie ou un vrai patriote. C’est de cela qu’il s’agit et cela est plausible et existe déjà au Mali.

 

 

Au demeurant, ne votez pas pour une candidate ou un candidat parce que la personne est de la même ethnie ou de la même région que vous. Cela est très mauvais pour la paix et l’unité nationale. Votez pour une personne parce qu’elle est malienne et de qualité supérieure avec un bon profil pour diriger le Mali. Tenez compte seulement de l’intérêt supérieur du Mali et non de l’appartenance ethnique ou régionale de la candidate ou du candidat à l’élection présidentielle de 2013. Aussi, écoutons plus notre RAISON que notre C¼UR, car c’est le devenir de la nation malienne qui est en jeu.

 

 

Citoyennes et Citoyens du Mali,         

Au regard de l’anatomie sociologique et politique de la classe politique malienne d’aujourd’hui que nous connaissons bien, ayons le courage et l’honnêteté intellectuelle et morale de reconnaître objectivement, que le meilleur choix, c’est monsieur Ibrahim Boubacar Kéïta. C’est un homme comme les autres, mais exemplaire dans les vertus communes, un modèle qui suscite une amoureuse admiration. Un homme de conviction et de volonté patriotique. C’est l’homme de qualité supérieure qui convient, à notre avis, et dont le Mali a besoin pour le progrès nouveau et le changement qualitatif dans la continuité des ½uvres grandioses de tous les présidents maliens qui feront époque, parce que, laissant un souvenir durable et indélébile par leur importance et leur succès.

 

 

Aussi, parmi les candidats déclarés et les candidats non déclarés de la classe politique malienne de nos jours, monsieur Ibrahim Boubacar Kéïta a, indubitablement, le meilleur « background » politique et partant, le meilleur profil. Ainsi, monsieur Ibrahim Boubacar Kéïta avait été successivement nommé Conseiller diplomatique  et porte-parole du Président de la République, Ambassadeur du Mali en Côte d’ivoire, Ministre des Affaires Etrangères, Premier Ministre, chef du gouvernement pendant six(6) ans. (Il bat tous les records au Mali jusqu’à aujourd’hui). Et, en même temps, il avait été élu président de l’ADEMA, la formation politique la plus importante de l’époque. Il avait été aussi élu président de l’Assemblée Nationale et président du RPM, la formation politique la plus importante également de l’époque.

 

 

Quel très bon parcours politique et quelle très bonne expérience pour servir et diriger le Mali !

 

- Qui parmi les candidats virtuels a, aujourd’hui, autant d’expérience politique ? – Nous disons que la fonction de président de la République est hautement politique et requiert donc, à souhait, une riche expérience politique.

 

 

- Qui parmi les candidats potentiels avait été nommé Premier Ministre, Chef du Gouvernement pendant six(6) ans, en battant tous les records au Mali et ce, depuis 1960, année de la proclamation de l’indépendance politique, jusqu’à aujourd’hui ? Quel admirable parcours politique !

 

 

- Qui parmi les candidats possibles, vraisemblables, avait eu à diriger deux fois et successivement des partis politiques (ADEMA et RPM) qui étaient les plus grandes formations politiques de leurs époques, en termes de majorité des députés à l’Assemblée nationale du Mali ?

 

 

Parmi les candidates et les candidats, seul monsieur Ibrahim Boubacar Keïta remplit les conditions et répond parfaitement à cette description.

 

 

Par ailleurs, le principe, c’est que le parti politique est par essence même, un centre privilégié où on apprend à comprendre et à diriger avec dextérité, en tenant compte de la conception, de la sensibilité, de l’humeur, de la délicatesse et de la complexité des tempéraments et des personnalités des femmes et des hommes de la société humaine. Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta, en dirigeant successivement les deux plus grandes formations politiques de notre pays, l’ADEMA et le RPM, est bien préparé politiquement avec son expérience, sa maturité d’esprit, son talent en pleine maturité, son habileté, sa conviction, sa compétence et sa volonté patriotique à présider aux destinées du Mali, dans sa diversité sociale et dans son unité politico-juridique en tant qu’Etat-Nation.

 

 

Politiquement, Ibrahim Boubacar Keïta est, aujourd’hui, un homme-symbole, un homme-phare de notre pays.

 

C’est seulement, monsieur Ibrahim Boubacar Keïta qui jouit de ce grand privilège, de ce riche parcours politique exceptionnel et de cette très remarquable expérience politique dont pourra bénéficier notre pays, s’il est élu en 2013 Président de la République du Mali. Le profil, en tout cas, est net, pur et transparent.

 

 

Il faut souligner également que, plus que tous les candidats déclarés et les candidats non déclarés de « l’establishment » politique malien, du temps où nous sommes, monsieur Ibrahim Boubacar Keïta, politologue de formation en plus, connaît le POUVOIR exécutif et législatif pour l’avoir exercé à plusieurs niveaux de responsabilité, ainsi que l’atteste son admirable parcours politique. Quelle très bonne expérience politique pour mieux servir et diriger le Mali ! Oui, Ibrahim Boubacar Keïta connaît bien l’Etat dans ses multiples rouages et facettes pour l’avoir bien servi des années durant.

 

 

En plus de ce riche parcours politique exceptionnel et de cette expérience technico-administrative remarquable dont le Mali pourra bénéficier, monsieur Ibrahim Boubacar Keïta est connu au Mali pour son patriotisme sincère et avéré. A titre d’illustration, souvenez-vous qu’à la suite de la proclamation des résultats « contestés » de l’élection présidentielle de 2002, il avait refusé, au cours d’un grand meeting politique organisé au stade du 26 mars de Bamako, d’appeler les très nombreux militants du RPM et sympathisants mécontents, à mettre notre pays à feu et à sang ; comme cela se passe souvent dans beaucoup de pays africains. N’est-ce pas là une preuve irréfutable de son grand et sincère patriotisme, de son amour sincère du pays, dont le Mali pourra continuer à bénéficier toujours, si monsieur Ibrahim Boubacar Kéïta est élu, en 2013, Président de la République du Mali ? Son patriotisme avéré peut être une force dynamique et d’impulsion favorable pour le rayonnement international du Mali et pour le développement économique, social et culturel de notre pays. Aussi, un vrai patriote sincère sert son pays. Il ne se sert pas du pays. Il respecte les biens de l’Etat dont il a la charge de conduire les destinées. Voilà, certains avantages que le patriotisme de monsieur Ibrahim Boubacar Kéïta peut apporter à notre pays, s’il est élu, en 2013 Président de la République du Mali.

 

 

Aussi, très républicain, très démocrate et très honnête, monsieur Ibrahim Boubacar Keïta déclare, à l’issue de la conférence régionale du RPM tenue à Koutiala, le dimanche 4 décembre 2011 ce qui suit :

 

 

« Dites aux maliens que nous ne venons pas pour voler le Mali, pour tricher avec le peuple. Nous venons pour sa santé, l’éducation de ses enfants, sa sécurité... Nous venons rendre le pays fier de lui-même, rendre les Maliens fiers d’être Maliens. »

 

 

Et monsieur Ibrahim Boubacar Kéïta de poursuivre en disant aux militants du RPM réunis en conférence régionale:  » Pour moi, ce qui compte, c’est le Mali et pour le Mali. Je ne fais aucun compromis avec qui que ce soit, même si c’est mes parents.  »

 

D’un esprit assoiffé de justice et désirant instaurer au Mali la méritocratie républicaine, monsieur Ibrahim Boubacar Keïta, de dire avec une conviction patriotique sa vision politique : « Nul n’est et ne sera au dessus de la loi. Nul ne sera privilégié par rapport à son frère malien au motif qu’il est proche de moi. Non ! Au Mali, il aura son droit de malien avéré. C’est ce Mali que nous allons construire, incha Allah. Un Mali de justice, de vérité où aucun malien n’aura pas à se demander : est-ce que je suis un malien réellement, parce que je ne suis pas le frère, l’oncle, le cousin du président, jamais. «  Cf : Le journal  » Info-matin «  n°3233 du jeudi 08 décembre 2011. Voilà, une facette de la vision politique adorable de monsieur Ibrahim Boubacar Keïta connu pour sa grande sincérité. Pour illustrer sa sincérité, on l’appelle même  » Kankelentigui « .

 

 

Aussi, monsieur Ibrahim Boubacar Keïta est connu au Mali pour son humanisme, sa générosité, l’honnêteté de sa conduite, sa sincérité et sa bonne foi, son amour de la vérité, son adorable intégrité et ses grandes valeurs morales et même religieuses. A titre d’illustration encore, souvenez-vous que, souvent dans ses discours à l’Assemblée Nationale du Mali dont il était le président, il commençait toujours, sans démagogie aucune, par rendre grâce à Allah, le Seigneur de l’Univers, parce que bon croyant et d’une bonne et saine moralité ; respectueux, au demeurant, de nos us et coutumes. C’est une caractéristique, voire le reflet de la personnalité de l’homme, Ibrahim Boubacar Keïta.

 

 

Si George Washington, le premier président des Etats-Unis d’Amérique vivait, il nous donnerait certainement raison sur l’importance de la religion, de la morale et de la vertu en politique ; car dans son message d’adieu au peuple américain, le 17 Septembre 1796, il déclarait : «  De toutes les dispositions et habitudes qui conduisent à la prospérité politique, la religion et la morale sont les indispensables soutiens.  » .

 

 

En poursuivant son message, il affirmait aussi :  » II est vrai en substance que la vertu et la morale sont les sources nécessaires du gouvernement populaire « . Prodiguant toujours ses conseils, le président George Washington disait au peuple américain dans son message d’adieu : « Observez la bonne foi et la justice [...] cultivez la paix et l’harmonie [...]. La religion et la morale prescrivent cette conduite.  » Cf : les grands textes de l’histoire américaine.

 

 

Cela étant dit, nous soutenons que les diverses qualités de Monsieur Ibrahim Boubacar Kéïta que nous venons de mentionner se résument comme suit : intelligence, autorité, volonté patriotique et conduite vertueuse... pieuse. C’est très rassurant, car il s’agit là des qualités d’un vrai chef, d’un leader, en plus de son aura et de son charisme remarquables qu’on lui envie à plus d’un titre.

En effet, pour ses caractères qualitatifs et distinctifs..., nous devons voter le 28 Juillet 2013 monsieur Ibrahim Boubacar Keïta président de la République du Mali. L’ancien président français, Monsieur Jacques Chirac nous donnerait certainement raison lorsqu’il écrit dans le premier tome de ses Mémoires ce qui suit :  » Bien plus qu’une question de partis ou d’idéologies, la politique est d’emblée pour moi une affaire d’hommes, de caractères, de sensibilités.  » NIL, éditions, Paris, 2009, p.13 à p.14.

 

 

Citoyennes et Citoyens du Mali,

Suite à ce qui précède, nous pensons honnêtement et avec une froide objectivité que dans l’intérêt supérieur de notre peuple, monsieur Ibrahim Boubacar Keïta est, au jour d’aujourd’hui, le meilleur choix pour le Mali, à l’élection présidentielle de 2013. Et c’est pourquoi, nous invitons très fraternellement et très respectueusement les citoyennes et les citoyens du Mali, à voter monsieur Ibrahim Boubacar Keïta pour faire fonction de président de la République du Mali, en 2013, incha Allah, et ce, dans l’intérêt supérieur du Mali.

 

 

Citoyennes et Citoyens du Mali,

Qu’Allah, soub-hana-wa-ta-Allah, bénisse le Mali et désigne monsieur Ibrahim Boubacar Keïta en qualité de président de la République du Mali, pour le bonheur ultime du peuple malien ! Amine. Oui, nous sommes croyants !

 

Citoyennes et Citoyens du Mali,

Encore une fois, du point de vue de l’anatomie sociologique et politique de (‘ »l’establishment » politique malien de l’époque actuelle, l’homme de qualité supérieure, monsieur Ibrahim Boubacar Keïta est, à notre avis, le meilleur choix pour le Mali à l’élection présidentielle de 2013.

 

 

Le meilleur choix, oui, sur le vu de son « background » politique, de son expérience politique, de son patriotisme sincère et avéré, de son honnêteté, de ses valeurs, mérites et visions politiques justes, essentiellement ! Le profil est manifeste et donc sans équivoque. L’homme qui, par son caractère et son patriotisme pourra se montrer à la hauteur des circonstances pour défendre, préserver et sauvegarder la dignité et les intérêts supérieurs de notre pays, en tous lieux, c’est bien aujourd’hui le candidat monsieur Ibrahim Boubacar Keïta.

 

 

Encore une fois, ayons le courage, l’honnêteté intellectuelle et morale de reconnaître objectivement que monsieur Ibrahim Boubacar Keïta est, aujourd’hui, le meilleur choix. Meilleur choix en toute franchise ! Toutefois, il faut reconnaître que seul Dieu connaît celle ou celui qui présidera la République du Mali en 2013. En plus, nous sommes croyants ! Nous croyons donc que tout être humain suit, inexorablement, sa destinée déterminée à l’avance par le Seigneur Créateur et Maître de l’Univers. Allahou Akbar !

 

 

En simple citoyen-observateur de la scène politique malienne, nous pensons honnêtement et objectivement que monsieur Ibrahim Boubacar Keïta est le meilleur choix pour le Mali, à l’élection présidentielle de 2013. L’option du meilleur choix est dictée non pas par le C¼UR mais par la RAISON.

 

 

Les candidats déclarés et les candidats non déclarés de la classe politique malienne d’aujourd’hui que nous connaissons bien, ne sont ni nos « adversaires » ni nos « ennemis ». Ils sont, plutôt, nos frères et nos amis du Mali. La plupart des candidats virtuels, pour ne pas dire tous, sont, incontestablement, de très bonne qualité de la classe politique malienne. Ce sont de  notoriétés, des célébrités ! Nous avons beaucoup de respect et de considération pour chacun d’eux. C’est simplement la RAISON (après analyse des faits) et l’intérêt supérieur de notre pays qui nous commandent et nous imposent de dire honnêtement ce que nous pensons être le meilleur choix pour notre Mali ; convaincus cependant que seul Dieu connaît la VERITE. Nous sommes croyants ! Nous tenons à faire savoir que la formule « meilleur choix » peut ne pas plaire à un candidat virtuel. C’est très compréhensible ! Nonobstant, elle demeure la réalité. Elle ne vise nullement à blesser quiconque. Elle est sincèrement dictée par la RAISON et non par le C¼UR, encore une fois, et ce, dans l’intérêt supérieur de notre pays.

 

 

À toutes les Citoyennes du Mali de l’intérieur et de l’extérieur, À tous les Citoyens du Mali de l’intérieur et de l’extérieur ;

 

 

Nous sommes bien en démocratie ! Prenons donc part activement à la marche des affaires publiques de notre pays et exerçons pleinement nos droits citoyens. Et dans l’isoloir, avant d’exprimer notre intime conviction et d’exercer notre suffrage utile en faveur d’une candidate ou d’un candidat, pensons, un instant, au Mali notre bien-aimée patrie, et agissons, en âme et conscience, dans le sens exclusif de ses intérêts supérieurs. Ainsi doit agir le vrai citoyen-patriote.

 

 

Pour le Mali, nous vous invitons très fraternellement et très respectueusement, chères concitoyennes et chers concitoyens, à voter monsieur Ibrahim Boubacar Keïta président de la République du Mali. C’est le candidat idéal. Oui, c’est le meilleur des candidats et, c’est le sens citoyen de notre appel à la Nation.

 

 

Votons I.B.K. Président de la République, le meilleur choix 2013 !

 

Bamako, le 02 juillet 2013

Votre concitoyen, Docteur en Science politique

Diplômé de l’Université Laval, Québec-Canada

Banankabougou-Sema,  Rue 612, Porte 122

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

appel

AFP

Génocide: la peine du premier Rwandais condamné en France confirmée en appel

Génocide: la peine du premier Rwandais condamné en France confirmée en appel

AFP

Génocide au Rwanda: verdict attendu au procès en appel de Simbikangwa

Génocide au Rwanda: verdict attendu au procès en appel de Simbikangwa

AFP

Afrique du Sud: appel à la démission de jacob Zuma

Afrique du Sud: appel à la démission de jacob Zuma

nation

AFP

Le président Zuma s'adresse

Le président Zuma s'adresse

AFP

Le président sud-africain, attaqué par l'opposition, s'adresse

Le président sud-africain, attaqué par l'opposition, s'adresse

AFP

Burkina Faso: "La nation en danger"

Burkina Faso: "La nation en danger"

président

AFP

Angola: coup d'envoi de la succession du président dos Santos

Angola: coup d'envoi de la succession du président dos Santos

AFP

Angola: le président dos Santos ne se présentera pas

Angola: le président dos Santos ne se présentera pas

AFP

Angola: Dos Santos, président énigmatique et tout-puissant

Angola: Dos Santos, président énigmatique et tout-puissant