mis à jour le

Forte tension sur le carburant

Les automobilistes des Hauts-Plateaux sétifiens sont depuis trois jours confrontés au manque de carburant. Une telle situation est à l'origine des interminables files qui se forment à proximité des stations Naftal, prises d'assaut très tôt. Pour faire le plein du réservoir de son véhicule, l'automobiliste est dans l'obligation d'attendre plus de 2 heures. Ne disposant pas de réservoirs de grande capacité de stockage, de nombreuses stations du privé ont fermé. Touchant pour la première fois la wilaya de Sétif, la pénurie irrite les automobilistes, notamment les transporteurs qui sont les plus pénalisés, tout comme les agriculteurs travaillant avec des engins ne roulant qu'avec du gasoil. Selon des cadres de Naftal, qui ont voulu garder l'anonymat, la perturbation touchant l'approvisionnement du centre de stockage d'El Eulma est la principale cause de la tension. Sachant que le centre précité a, devant la forte demande de ces derniers jours, puisé tous ses stocks. D'après nos interlocuteurs, le centre qui est alimenté à partir de Skikda, El Khroub et Béjaïa a distribué, hier, pas moins de 20 millions de mètres cubes, dont 1,5 de gasoil. Selon nos contacts, la psychose qui s'est emparée des automobilistes ne cherchant qu'à faire le plein d'essence accentue davantage la tension coïncidant avec le début de la saison estivale, période des grands déplacements et voyages.  

tension

AFP

Ligue des Champions d'Afrique: finale retour sous haute tension

Ligue des Champions d'Afrique: finale retour sous haute tension

AFP

Comores: la tension persiste

Comores: la tension persiste

AFP

Comores: la tension persiste

Comores: la tension persiste

carburant

AFP

A court d'électricité, de carburant et d'argent, l'été galère des Libyens

A court d'électricité, de carburant et d'argent, l'été galère des Libyens

AFP

Libye: 750 millions USD de perte du fait de la contrebande de carburant

Libye: 750 millions USD de perte du fait de la contrebande de carburant

AFP

Gabon: grève des taxis contre les "tracasseries" policières et le prix du carburant

Gabon: grève des taxis contre les "tracasseries" policières et le prix du carburant