mis à jour le

Manifestants sur la place Tahrir à l'annonce de l'éviction de Morsi, 3 juillet 2013 / Reuters
Manifestants sur la place Tahrir à l'annonce de l'éviction de Morsi, 3 juillet 2013 / Reuters

Mohamed Morsi n'est plus le président de l'Egypte

Le président islamiste a été débarqué par l'armée. Les Egyptiens et le monde entier s'interrogent sur l'avenir.

Le 3 juillet 2013, en début de soirée, l'armée égyptienne annonce la destitution du président Mohamed Morsi. Dans le même temps, la Constitution est suspendue et des élections sont annoncées dans un délai qui n'a pas été précisé. Le renversement de Mohamed Morsi est intervenue après l'expiration de l'ultimatum qui lui avait été lancé quarante-huit heures plus tôt par l'armée pour «satisfaire les demandes du peuple». En effet, le 30 juin, jour anniversaire de l'élection de Mohamed Morsi des manifestations ont réuni au moins 17 millions de personnes, à travers le pays, à l'appel du collectif Tamarrod, pour réclamer la démission du président issu des Frères musulmans. Retour sur une journée qui peut être considérée comme l'acte II d'une révolution commencée en 2011.

Mercredi 3 juillet 2013

23h15 [Reuters] Affrontements

Des affrontements entre pro et anti-Morsi font quatre morts au nord de l'Egypte.

23h11 [Reuters/Al-Jazeera] Adly Mansour, président par interim à partir du 4 juillet

Le président de la haute Cour constitutionnelle égyptienne, le juge Adly Mansour, devrait prêter serment ce jeudi 4 juillet pour devenir chef de l'Etat par intérim, indiquent des sources militaires et judiciaires.

 

23h05 [Al-Ahram] Les salafistes du parti al-Nour prennent acte

Le secrétaire général du parti salafiste Al-Nour, Jalal Mara, a déclaré:"le grand peuple égyptien et Dieu ont pris leurs décisions et adopté la feuille de route parce que c'est ce qui est juste au regard du sang versé par les fils de notre peuple".

22h45 [Haaretz] Réaction de Bachar al-Assad

Pour le président syrien Bachar al-Assad, dont le pouvoir est contesté depuis plus de deux ans, ce qui se passe en Egypte est «une défaite pour l'islam politique».

22h32 [Twitter] Le journaliste égyptien Bassem Sabry fait remarquer que le peuple a eu raison de deux dictatures, celle d'Hosni Moubarak puis celle des Frères musulmans. Quid de la dictature militaire? 

 

22h25 [Associated Press] Feux d'artifices et explosion de joie, place Tahrir.

 

22h13 [Ikhanweb] Retour de l'ancien régime, selon les Frères musulmans

Après l'annonce de l'armée, les Frères musulmans ont déclaré qu'il s'agissait d'une «conspiration contre la légitimité, un coup d'Etat militaire qui va à l'encontre de la volonté populaire et ramène l'Egypte au temps du despotisme». «Les personnalités religieuses condamnent le coup d'Etat et affirment la nécessité de maintenir le président élu. Les symboles de l'ancien régime reviennent sur le devant de la scène au détriment du sang versé par les martyrs de la révolution du 25 janvier.»

21h59 [Facebook Morsi] Morsi dénonce un coup d'Etat.

La Constitution égyptienne a été provisoirement suspendue et le président Mohamed Morsi va être remplacé à la tête de l'Etat par le président de la Cour constitutionnelle, a annoncé mercredi le chef de l'état-major de l'armée égyptienne. Sur sa page Facebook, Mohamed Morsi a condamné ce qu'il appelle un «coup d'Etat militaire». Il a appelé les Egyptiens à résister pacifiquement à ce coup d'Etat.

21h 55 [Al-Jazeera] Morsi destitué

Le général Abdel Fatah al-Sissi, ministre de la Défense, chef des armées et président du Conseil suprême des forces armées (CSFA), annonce la mise à l'écart du président islamiste Mohamed Morsi et la suspension de la Constitution. 

 

18h30 [RFI] Morsi interdit de quitter l'Egypte

Mohamed Morsi et plusieurs leaders des Frères musulmans seraient interdits de quitter le territoire égyptien, fait savoir RFI, selon des sources proches des services de sécurité. Cette indication avait été relayée par AFP et Reuters quelque temps après l'expiration de l'ultimatum de l'armée.

17h22 [Associated Press] Une foule en attente

Le site de l'Associated Press diffuse des images fournies par l'armée égyptienne montrant les milliers de manifestants réunis place Tahrir, au Caire, alors que s'est achevé l'ultimatum lancé à Mohamed Morsi.

17h15 [al-Arabiya] L'armée contrôle la Télévision

Selon le site al-Arabiya, qui cite une source proche, l'armée aurait pris le contrôle de la télévision nationale.

17h [RFI] Fin de l'ultimatum

Alors que l'ultimatum prend fin, le président Mohamed Morsi aurait proposé de former un «gouvernement de consensus» pour mettre fin à la crise, croit savoir RFI.

16h45 [al-ahram] Tous place Tahrir

La place Tahrir, haut lieu de la contestation anti-Morsi s'emplit de manifestants venus attendre la fin de l'expiration adressé par les militaires au président Mohamed Morsi.

14h [al-ahram] La résistance des Frères musulmans

Les Frères musulmans, l'organisation islamiste dont est issu le président Mohamed Morsi appellent à la résistance et met en avant la légitimité constitutionnelle de Morsi.

13h30 [Egypt Independent] El Baradei et l'armée

L'armée dément des informations faisant état d'une rencontre avec Mohamed El Baradei, prix Nobel de la paix, ancien directeur de l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique) et figure emblématique de l'opposition à Moubarak et à Morsi.

11h [AFP] Des viols en marge des manifestations

L'Agence France Presse, qui rapporte des indications de l'organisation Human Rights Watch, fait savoir qu'au moins 91 agressions sexuelles auraient été commises en marge des manifestations réclamant le départ du président Morsi. Parmi ces agressions, certaines sont allées jusqu'au viol.

10h15 [Associated Press] Israël les yeux rivés au Caire

Benyamin Netanyahu, le Premier ministre israélien déclare au quotidien italien Corierre della sera que son pays suit attentivement les événements en Egypte, avec une inquiétude non feinte quant à l'avenir du traité de paix entre les deux pays.

10h [BBC] Nouveau bilan d'une nuit de violence

Selon la BBC, qui cite la chaîne islamiste al Nas, les affrontements qui se sont déroulés dans la nuit de mardi à mercredi ont provoqué la mort de 18 personnes et ont fait 367 blessés.

9h45 [Reuters] La Gamaa al-Islamiya entre en scène

Le porte-parole du mouvement extrémiste al Gamaa al-Islamiya demande à Morsi d'organiser une élection présidentielle anticipée.

9h30 [al-ahram] UE: «La confrontation n'est pas la solution»

Catherine Ashton, le chef de la diplomatie européenne a appelé au dialogue et à la retenue, afin d'éviter un bain de sang en Egypte. dans un communiqué, Catherine Ashton a fait savoir que la solution à l'impasse actuelle ne peut être que politique.

9h [al-Arabiya] La feuille de route de l'armée

Le site du quotidien arabophone al-Arabiya croit savoir que la feuille de route de l'armée porterait sur une période de transition allant de 9 à 12 mois.

8h30 [France 24] L'appel de Tamarrod

Selon le journaliste de France 24, Tahar Hani, le mouvement Tamarrod demande à l'armée d'arrêter Mohamed Morsi.

4h [al-ahram] Nouvelle nuit de violence

20 personnes tuées au Caire et au moins 200 autres blessées lors d'un rassemblement des partisans du président Mohamed Morsi, acculé au départ.

Slate Afrique

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les dix pays les pires pour les enfants sont tous situés en Afrique  Des dizaines de langues locales sont en voie de disparition en Afrique  Oui, le débit internet est plus rapide au Kenya qu'aux Etats-Unis 

Manifestations en Egypte

Coup d'Etat

Egypte: Morsi écarté du pouvoir et la Constitution suspendue

Egypte: Morsi écarté du pouvoir et la Constitution suspendue

Nouvelles du Caire

Egypte: il faut se méfier d'un retour des militaires

Egypte: il faut se méfier d'un retour des militaires

feuille de route

Egypte: comment les militaires organisent leur retour

Egypte: comment les militaires organisent leur retour

Tamarod

Actualités

Le mouvement Tamarod quitte le Front du Salut National

Le mouvement Tamarod quitte le Front du Salut National

Actualités

En Egypte, le fondateur de Tamarod soutient l'armée

En Egypte, le fondateur de Tamarod soutient l'armée

Lilia Weslaty

Le mouvement Tamarod répond aux accusations d’Ali Laaridh

Le mouvement Tamarod répond aux accusations d’Ali Laaridh

Mohamed Morsi

Incarcération

L'étrange mort d'un Français dans une prison du Caire

L'étrange mort d'un Français dans une prison du Caire

chaos

Egypte: le retour des attentats à la voiture piégée

Egypte: le retour des attentats à la voiture piégée

Nouvelles du Caire

Les Egyptiens font le gros dos en attendant que ça se passe

Les Egyptiens font le gros dos en attendant que ça se passe