mis à jour le

Égypte : Morsi engage un bras de fer avec l'armée, le ministre des Affaires étrangères démissionne

La présidence égyptienne a rejeté implicitement, dans un communiqué diffusé dans la nuit du 1er au 2 juillet, l'ultimatum lancé plus tôt par l'armée au chef de l'État islamiste, Mohamed Morsi, lui laissant 48 heures pour satisfaire les demandes du peuple.

Jeune Afrique

Ses derniers articles: Égypte : une bombe désamorcée sur une voie ferrée  Somalie : deux attentats meurtriers frappent Mogadiscio  Nigeria : l'armée annonce avoir tué une cinquantaine de membres de Boko Haram 

Egypte

AFP

Le pape en Egypte auprès des coptes meurtris par des attentats

Le pape en Egypte auprès des coptes meurtris par des attentats

AFP

Trump loue le "travail fantastique" du président Sissi en Egypte

Trump loue le "travail fantastique" du président Sissi en Egypte

AFP

Un haut responsable palestinien interdit d'entrée en Egypte

Un haut responsable palestinien interdit d'entrée en Egypte

Morsi

AFP

Egypte: la justice annule une peine de prison

Egypte: la justice annule une peine de prison

AFP

Egypte: la Cour de cassation annule la peine de mort pour Morsi

Egypte: la Cour de cassation annule la peine de mort pour Morsi

AFP

Egypte: Morsi écope de 20 ans de prison, premier verdict définitif

Egypte: Morsi écope de 20 ans de prison, premier verdict définitif

bras

AFP

Zimbabwe: nouveau bras de fer entre Mugabe et ses rivaux

Zimbabwe: nouveau bras de fer entre Mugabe et ses rivaux

AFP

Maroc: 5e anniversaire du mouvement pro-réformes qui ne baisse pas les bras

Maroc: 5e anniversaire du mouvement pro-réformes qui ne baisse pas les bras

AFP

Burundi: le bras droit du président Nkurunziza assassiné

Burundi: le bras droit du président Nkurunziza assassiné