mis à jour le

Égypte : Morsi engage un bras de fer avec l'armée, le ministre des Affaires étrangères démissionne

La présidence égyptienne a rejeté implicitement, dans un communiqué diffusé dans la nuit du 1er au 2 juillet, l'ultimatum lancé plus tôt par l'armée au chef de l'État islamiste, Mohamed Morsi, lui laissant 48 heures pour satisfaire les demandes du peuple.

Jeune Afrique

Ses derniers articles: Égypte : une bombe désamorcée sur une voie ferrée  Somalie : deux attentats meurtriers frappent Mogadiscio  Nigeria : l'armée annonce avoir tué une cinquantaine de membres de Boko Haram 

Egypte

AFP

Oscars: Rami Malek, "pharaon d'Hollywood" célébré en Egypte

Oscars: Rami Malek, "pharaon d'Hollywood" célébré en Egypte

AFP

Des momies de plus de 2000 ans dévoilées en Egypte

Des momies de plus de 2000 ans dévoilées en Egypte

AFP

Principales attaques contre les chrétiens en Egypte

Principales attaques contre les chrétiens en Egypte

Morsi

AFP

Egypte: Moubarak demande l'"autorisation" de Sissi pour témoigner contre Morsi

Egypte: Moubarak demande l'"autorisation" de Sissi pour témoigner contre Morsi

AFP

L'Egypte confirme une condamnation

L'Egypte confirme une condamnation

AFP

Egypte: la justice annule une peine de prison

Egypte: la justice annule une peine de prison

bras

AFP

Angola: nouveau bras de fer entre l'ex-président dos Santos et son sucesseur

Angola: nouveau bras de fer entre l'ex-président dos Santos et son sucesseur

AFP

Kabila reçoit un haut cadre de l'ONU en plein bras de fer

Kabila reçoit un haut cadre de l'ONU en plein bras de fer

AFP

Gabon: un ancien bras droit d'Ali Bongo poursuivi en France pour "corruption"

Gabon: un ancien bras droit d'Ali Bongo poursuivi en France pour "corruption"