mis à jour le

Election présidentielle : L’IPAS PARTAGE LES VISIONS DE SOUMAILA CISSE

 Les responsables de l’Initiative patriotique pour le soutien à Soumaila Cissé  (IPAS-Soumaila Cissé) ont organisé dimanche à la Maison de la presse une conférence-débat. « Choisir Soumaila Cissé pour sauver le Mali », était le thème de la conférence animée par le juriste Oumar Sangaré et le chargé de communication de l’IPAS, Bassirou Ben Doumbia.

« Dans ce pays même si nous ne sommes pas de la même religion, ethnie, nous partageons des fois les mêmes convictions, mêmes valeurs économiques, culturelles, sociales et historiques. Et Soumaila Cissé est un candidat de genre, car il est  fédérateur » estime, le premier conférencier.

Se référant à l'homme, Oumar Sangaré a indiqué que la jeunesse se  démarquer des mauvaises pratiques pour retrouver le bon chemin. Cela passe nécessairement par une prise de conscience et l’union dans la diversité. Faisant toujours allusion à l’ancien président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest africaine, le chargé à la communication de l'IPAS a dit que le politique ne doit pas tuer l'intellectuel. Il faut donc pour cela mettre fin à la politique du ventre.

Pour le second conférencier, Bassirou Ben Doumbia, il y a trois types de citoyens : ceux qui adoptent une attitude d’indifférence et de passivité profonde pour laisser perpétrer le mal en acceptant de subir les méfaits du système ; ceux qui adoptent une attitude de désobéissance civile, voire de révolution parfois violente et dont les conséquences sont désastreuses et ceux qui ayant pris conscience d’un danger décident d’affirmer leur attachement à un leader dont le charisme, le savoir-faire ont reçu une reconnaissance nationale et internationale.

Ce dernier choix de citoyen a jugé, Bassirou Ben Doumbia reste pour l’Initiative patriotique pour le soutien à Soumaila Cissé la meilleure méthode, la seule voix la plus pacifique et réfléchie pour transformer une société en quête de repères. « C’est pourquoi nous avons décidé en toute sincérité et sans démagogie de soutenir la candidature de l’ancien président de la Commission de l'UEMOA, à l’élection présidentielle du 28 juillet prochain » justifie le chargé de communication de l’IPAS.

Les critères qui justifient ce choix, explique-t-il, sont rationnels et objectifs compte tenu de la valeur intrinsèque, de la brillante carrière, mais aussi de la qualité, du talent incontesté et  du  parcours professionnel  de l’homme.  Bassirou Ben Doumbia pense que, Soumaila Cissé n’a pas servi que le Mali, mais tout le continent africain. Donc il est et reste une référence pour notre pays et l’Afrique toute entière par son talent et pour avoir occupé plusieurs postes de responsabilités. Le technocrate, Soumaila Cissé connaît son peuple et ses besoins. « Nous sommes rassurés qu’un nouveau Mali uni du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest dans lequel le Touareg de Tinzawaten mangera dans la même assiette que le cultivateur Sénoufo de Sikasso, le chasseur du Mandé s’abreuvera dans le vase de lait du berger de Abeibara est possible » a conclu, Bassirou Ben Doumbia.

 S. Y W.

 

élection

AFP

Election de Weah au Liberia: grande première et fierté pour le monde du football

Election de Weah au Liberia: grande première et fierté pour le monde du football

AFP

L'ANC sauve son unité après une élection

L'ANC sauve son unité après une élection

AFP

Kenya: Kisumu se prépare

Kenya: Kisumu se prépare

présidentielle

AFP

Egypte: un ancien chef d'état major candidat

Egypte: un ancien chef d'état major candidat

AFP

Madagascar: les candidats

Madagascar: les candidats

AFP

Le premier tour de la présidentielle en Egypte se tiendra du 26 au 28 mars

Le premier tour de la présidentielle en Egypte se tiendra du 26 au 28 mars

partage

AFP

Obiang Nguema, une présidence sans partage en Guinée équatoriale

Obiang Nguema, une présidence sans partage en Guinée équatoriale

AFP

Africaine et cuisinière 2.0, Karelle Vignon partage ses "Gourmandises"

Africaine et cuisinière 2.0, Karelle Vignon partage ses "Gourmandises"

AFP

Pêche: Greenpeace appelle

Pêche: Greenpeace appelle