mis à jour le

Camps et colonies de vacances : Parents, encadreurs, Etat, pour éviter des abus

C'est donc la période des vacances scolaires au Burkina. Moment tant attendu par les écoliers, mais parfois source d'angoisse pour les parents. A cet égard les camps (de) vacances constituent peut-être une solution pouvant permettre d'occuper sainement les mômes. A condition toutefois que les conditions idoines soient réunies afin de ne pas tomber dans certains travers.

Récréation prolongée pour les écoliers burkinabè. Après de longs mois de labeur, ils vont enfin savourer les délices d'un repos plus ou moins mérité.

Mais comment occuper les enfants durant ces longs mois sans que cela ne pose de problème à la famille ? Et surtout aux parents qui, pour certains d'entre eux, continuent de vaquer à leurs occupations professionnelles ?

A chacun sa recette

En la matière, le constat est que chaque acteur s'organise du mieux qu'il peut. L'objectif final étant d'apporter ses réponses aux questions qui sont posée. Y compris sur la question financière qui peut varier d'un acteur à un autre.

Dans ce contexte, les camps et les colonies de vacances s'affirment comme des formes d'encadrement en vogue en ce moment. Du reste, ils ont leur public cible avec lesquels ils composent.

Bonne dynamique organisationnelle

Sport, voyages, études, renforcements, découvertes, informatique et nouvelles technologies... Tout y passe. Au point que dans ce domaine, l'Etat donne le sentiment d'avoir cédé une bonne partie de ses prérogatives en la matière.

Les pouvoirs publics ont bien essayé à leur manière de réglementer le secteur. Mais à l'évidence cela est insuffisant. Car la demande est de plus en forte que l'offre. Appuyée par un taux de croissance moyen de la population qui dépasse la barre des 3% annuels, le secteur offre sans doute de bonnes perspectives de développement. Lesquelles peuvent être mieux profitables à tous, avec une meilleure structuration et une bonne rigueur dans le suivi.

Mieux protéger les enfants contre les abus

Ces derniers mois, le secteur de la petite enfance a été secoué par des scandales de maltraitance et de pédophilie ; il faut espérer que ces événements malheureux ne soient que des épiphénomènes.

Et qu'ils permettent notamment aux parents, aux promoteurs et à la puissance publique de travailler ensemble pour éventuellement démasquer les aventuriers sans foi ni loi qui existent dans ce milieu.

Juvénal Somé

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

camps

AFP

Somalie: elles fuient la faim, et sont violées dans les camps de déplacés

Somalie: elles fuient la faim, et sont violées dans les camps de déplacés

AFP

Niger: la "mauvaise" qualité de l'eau, cause de l'hépatite E dans les camps de réfugiés

Niger: la "mauvaise" qualité de l'eau, cause de l'hépatite E dans les camps de réfugiés

AFP

Mozambique: dans le centre en guerre, les civils se réfugient dans des camps de déplacés

Mozambique: dans le centre en guerre, les civils se réfugient dans des camps de déplacés

colonies

AFP

Colonies israéliennes: l'Egypte accepte le report du vote de l'ONU

Colonies israéliennes: l'Egypte accepte le report du vote de l'ONU

Vu d'Oran

L'Israélien, l'Arabe, l'islamiste:les trois meurtriers du Palestinien

L'Israélien, l'Arabe, l'islamiste:les trois meurtriers du Palestinien

Economie

France-Italie: qui va gagner la Libye?

France-Italie: qui va gagner la Libye?

vacances

Vacances

PHOTOS. Sur les plages maghrébines, le burkini côtoie le bikini

PHOTOS. Sur les plages maghrébines, le burkini côtoie le bikini

Tourisme

Où les Africains partent-ils en vacances?

Où les Africains partent-ils en vacances?

AFP

Zimbabwe: Mugabe "désolé" d'avoir dû prolonger ses vacances

Zimbabwe: Mugabe "désolé" d'avoir dû prolonger ses vacances