mis à jour le

Premier trimestre 2013: Une bonne campagne agricole, le secteur tertiaire en berne

En comparaison avec la même période l'année dernière, le premier trimestre 2013 affiche un bilan plutôt positif, augurant une amélioration globale de la situation économique nationale. C'est ce que révèle le récent rapport du Haut-Commissariat au Plan (HCP). Ces derniers mois ont en effet connu une amélioration au niveau de plusieurs activités, l'agriculture en tête de liste. Bénéficiant de conditions climatiques favorables, la récolte 2013 s'annonce très bonne : sa valeur ajoutée en volume a augmenté de 17.7%, contre une baisse de 8.3% l'année précédente. Cette embellie vient contrebalancer le net ralentissement du secteur secondaire et la faible croissance des services. Les activités du bâtiment, de l'électricité et de l'industrie d'extraction ont enregistré une nette régression. Les activités du tertiaire, elles, affiche un bilan positif mais malgré tout en deçà des chiffres de l'année dernière. Les volumes d'importations et d'exportations ont eux aussi accusé une légère baisse, respectivement de 4.4% et 0.6%.

 

LNT

 

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

campagne

AFP

Dans la campagne tunisienne, hériter est une chance rarement accordée aux femmes

Dans la campagne tunisienne, hériter est une chance rarement accordée aux femmes

AFP

La lutte contre la corruption, au coeur de la campagne présidentielle au Nigeria

La lutte contre la corruption, au coeur de la campagne présidentielle au Nigeria

AFP

Afrique du Sud: l'ANC de Ramaphosa lance sa campagne législative

Afrique du Sud: l'ANC de Ramaphosa lance sa campagne législative

secteur

AFP

Grève massive dans le secteur public en Tunisie

Grève massive dans le secteur public en Tunisie

AFP

Elections en RDC:

Elections en RDC:

AFP

Corruption au Nigeria: le secteur pétrolier toujours aussi opaque

Corruption au Nigeria: le secteur pétrolier toujours aussi opaque