mis à jour le

Barrage sur le Nil : l'Éthiopie ne se laissera pas faire

« La question du Nil est d'importance capitale. Nous l'avons abordée. Nous avons dit qu'il faudrait une coopération gagnant-gagnant », a déclaré le ministre éthiopien des Affaires étrangères Tedros Adhanom Ghebreysus, lors d'une conférence de presse tenue en Alger avec son homologue algérien Mourad Medelci. Le ton est monté entre Addis-Abeba et Le Caire, depuis que l'Éthiopie a commencé ses travaux de construction de barrage, déviant le fleuve sur 5OO mètres. Il est donc question de trouver « un accord qui puisse servir les intérêts deux pays », selon le ministre. Des propos rapportés par les médias locaux.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

barrage

AFP

Barrage sur le Nil: pas de percée lors des derniers pourparlers (Ethiopie)

Barrage sur le Nil: pas de percée lors des derniers pourparlers (Ethiopie)

AFP

Barrage du Nil: après des progrès, l'Egypte dit vouloir "poursuivre ses efforts"

Barrage du Nil: après des progrès, l'Egypte dit vouloir "poursuivre ses efforts"

AFP

Barrage sur le Nil: Egypte, Ethiopie et Soudan esquissent un compromis

Barrage sur le Nil: Egypte, Ethiopie et Soudan esquissent un compromis

Nil

AFP

L'Ethiopie, en manque d'électricité, défend son barrage sur le Nil

L'Ethiopie, en manque d'électricité, défend son barrage sur le Nil

AFP

L'Ethiopie, en manque d'électricité, défend son barrage sur le Nil

L'Ethiopie, en manque d'électricité, défend son barrage sur le Nil

AFP

L'Ethiopie, en manque d'électricité, défend son barrage sur le Nil

L'Ethiopie, en manque d'électricité, défend son barrage sur le Nil