mis à jour le

Comores : 4 ans après le crash de la Yemenia, les familles des victimes réclament toujours justice

C'était le 30 juin 2009. Un Airbus A310 de la Yemenia s'abîmait au large des Comores, faisant 152 morts. Quatre ans après l'incompréhension règne toujours. Les Familles des victimes qui se sont retrouvées samedi dernier devant le palais de Justice de Marseille, demandent toujours réparation. Selon le président des familles des victimes Saïd Assoumani, c'est le « gouvernement comorien et à la Yemenia qui font obstacle à la vérité ».

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Comores

AFP

Les Comores et le Mozambique menacés par un cyclone

Les Comores et le Mozambique menacés par un cyclone

AFP

Les Comores dans l'attente des résultats de la présidentielle sur fond de suspicion de fraude

Les Comores dans l'attente des résultats de la présidentielle sur fond de suspicion de fraude

AFP

Les Comores aux urnes pour une présidentielle promise au sortant Azali

Les Comores aux urnes pour une présidentielle promise au sortant Azali

crash

AFP

Nigeria: trois morts dans le crash d'un hélicoptère

Nigeria: trois morts dans le crash d'un hélicoptère

AFP

RDC: crash d'une avionnette dans le parc de Kahuzi-Biega

RDC: crash d'une avionnette dans le parc de Kahuzi-Biega

AFP

Ethiopian Airlines célèbre le 1er anniversaire du crash du vol ET302

Ethiopian Airlines célèbre le 1er anniversaire du crash du vol ET302

familles

AFP

En Afrique du Sud, le désarroi des familles des victimes musulmanes du Covid-19

En Afrique du Sud, le désarroi des familles des victimes musulmanes du Covid-19

AFP

Soudan: un an après la répression d'un sit-in, des familles réclament justice

Soudan: un an après la répression d'un sit-in, des familles réclament justice

AFP

Le coronavirus, terreur des familles de détenus en Egypte

Le coronavirus, terreur des familles de détenus en Egypte