mis à jour le

Egypte : nouvelle mobilisation massive sur la place Tahrir

Des milliers de personnes se sont rassemblées ce mardi après-midi sur la place Tahrir pour réclamer le départ du chef d'Etat égyptien Mohamed Morsi. Les manifestants ne comptaient pas que des adversaires du Président Morsi. Les partisans de ce dernier étaient aussi nombreux sur l'emblématique place à le soutenir. Depuis plusieurs jours, une grave crise frappe l'Egypte. Dimanche des millions de personnes ont manifesté à travers tout le pays réclamant, le départ de Mohamed Morsi. L'opposition refuse toujours de prendre part au dialogue proposé par le Président égyptien pour désamorcer la crise.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

Egypte

AFP

Le pape en Egypte auprès des coptes meurtris par des attentats

Le pape en Egypte auprès des coptes meurtris par des attentats

AFP

Trump loue le "travail fantastique" du président Sissi en Egypte

Trump loue le "travail fantastique" du président Sissi en Egypte

AFP

Un haut responsable palestinien interdit d'entrée en Egypte

Un haut responsable palestinien interdit d'entrée en Egypte

nouvelle

AFP

Tchad: nouvelle arrestation d'un militant de la société civile

Tchad: nouvelle arrestation d'un militant de la société civile

AFP

Inde: nouvelle arrestation après les agressions de Nigérians

Inde: nouvelle arrestation après les agressions de Nigérians

AFP

Zimbabwe: nouvelle taxe sur les produits alimentaires

Zimbabwe: nouvelle taxe sur les produits alimentaires

mobilisation

AFP

Mobilisation pour sauver les guépards, menacés d'extinction

Mobilisation pour sauver les guépards, menacés d'extinction

AFP

Zambie: le candidat battu de l'opposition appelle

Zambie: le candidat battu de l'opposition appelle

AFP

Le Premier ministre tunisien réclame mobilisation et "sacrifices"

Le Premier ministre tunisien réclame mobilisation et "sacrifices"