mis à jour le

DIOURBEL - Accusation de torture à la Maison d’arrêt et de correction : Un détenu «malmené» par deux matons

A quand la fin des tortures et autres sévices corporels infligés aux détenus par les forces de sécurité ? Cette question est d'autant plus d'actualité que malgré la dénonciation des organisations de défense des droits de l'Homme et la mise aux arrêts en plus de la condamnation de certains agents des forces de sécurité, les faits semblent têtus. Presque chaque jour des détenus ont maille à partir avec les forces de sécurité.

Qu'est-ce qui s'est passé entre le détenu Issa Diaw et les surveillants de prison Moustapha Sène et Da­mien Faye ? Seule l'enquête ju­diciaire enclenchée par le Parquet de Diourbel pourrait lever un coin du voile sur la bastonnade en règle que Issa Diaw a subie de la part des deux matons jusqu'à lui occasionner une incapacité temporaire de travail (Itt) de 21 jours.

L'affaire a été dévoilée suite à une visite que lui aurait rendue sa maman, après qu'une source anonyme a informé la dame des sévices que son fils, détenu depuis plusieurs années, aurait subis de la part de ces surveillants de prison cités plus haut. Munie de cette information, la dame s'est rendue, vendredi dernier, à la Maison d'arrêt et de correction (Mac) de Diourbel pour s'enquérir de la situation de son fils et constater de visu ce qui s'est passé. Arrivée sur les lieux, la mère de Issa Diaw fera face au jeu à cache-cache des matons qui ne voulaient pas qu'elle puisse s'approcher de son enfant. Sur son insistance, elle finit par voir ce dernier. Et là, elle a failli tomber à la renverse.

Itt de 21 jours pour le détenu

Sur ce, elle est allée informer un juge d'instruction qui procédera à l'extraction du détenu de sa cellule. Amené au Parquet, Issa Diaw, le détenu dont il est question, sera acheminé au centre hospitalier régional Heinrich Lübke où un médecin, après examen, lui a délivré un certificat médical avec 21 jours d'incapacité temporaire de travail. Il sera aussi envoyé auprès de la police pour une enquête.
Ce lundi, renseignent des sources dignes de foi, les deux matons pourraient être convoqués au Parquet qui devrait vraisemblablement les placer sous mandat de dépôt. D'ailleurs, l'Observatoire national des lieux de privation des libertés a été saisi de cette affaire qui met à nu les pratiques de torture qui ont lieu souvent dans les commissariats, les brigades de gendarmerie et les Maisons d'arrêt et de correction.

Menace de grève des gardiens de prison

Toutefois, des sources confient que le détenu trafiquait du chanvre indien à l'intérieur de la Mac et s'est rebellé contre les 2 matons, qui l'auraient copieusement corrigé. Les mêmes sources renseignent que les matons pourraient observer un mouvement de grève si leurs collègues sont arrêtés.

Le Quotidien

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

accusation

AFP

Procès Gbagbo: accusation et défense promettent de "faire éclater la vérité"

Procès Gbagbo: accusation et défense promettent de "faire éclater la vérité"

AFP

Niger: la requête de mise en accusation du président Issoufou rejetée

Niger: la requête de mise en accusation du président Issoufou rejetée

AFP

Burkina: le Conseil constitutionnel, "incompétent" pour annuler la mise en accusation de Compaoré

Burkina: le Conseil constitutionnel, "incompétent" pour annuler la mise en accusation de Compaoré

torture

AFP

Cameroun: Amnesty accuse les forces de sécurité de torture entraînant la mort

Cameroun: Amnesty accuse les forces de sécurité de torture entraînant la mort

AFP

Ouganda: le président demande de ne plus recourir

Ouganda: le président demande de ne plus recourir

AFP

La torture davantage acceptée en France depuis les attentats

La torture davantage acceptée en France depuis les attentats