mis à jour le

Ama Baldé écurie Falaye Baldé : «J’ai réclamé Malick Niang parce que je suis sûr de le battre»

Ama Baldé n'est pas du lot des lutteurs qui aiment la facilité. Le fils de Falaye Baldé dont le combat contre Malick Niang est jugé très risqué souhaite désormais affronter les plus dangereux pour arriver au sommet le plus rapidement possible.

Est-ce que vous avez jugé l'ampleur de votre combat contre Malick Niang qui est un lutteur très redouté et qui jusqu'à présent n'a pas mordu la poussière ?

Dans la lutte, personne ne sait qui sortira vainqueur d'un combat. Si j'avais ce pouvoir, je vais attendre le jour du combat et venir terrasser mon adversaire sans me fatiguer. Mais nous mettons toujours des stratégies pour venir à bout de notre adversaire. C'est la raison pour laquelle, nous faisons tout pour corriger nos erreurs et cacher nos failles. Cependant, nous nous sommes déjà mis au travail pour que, le jour du combat, nous remportons la victoire. Ma position actuelle dans l'arène ne me permet plus de baisser les bras. Presque tous mes adversaires partent favoris devant moi. Ce qui me pousse à travailler dur pour toujours créer la surprise.

Affronter Malick Niang n'est pas un peu risqué pour vous ?

Je ne suis pas là pour éviter des lutteurs. Nos chemins devaient se croiser un jour ou l'autre. Si j'avais pensé un seul instant que ce combat était risqué pour moi, je n'allais pas l'accepter. D'ailleurs, c'est moi-même qui ai souhaité croiser Malick Niang. Je l'ai réclamé parce que je suis sûr de pouvoir le battre. Je prendrai toutes mes responsabilités, car je sais là où ce combat peut me mener en cas de victoire. Je veux passer par lui pour accéder à un niveau plus élevé. Il est temps que j'intègre la cour des grands. Si je terrasse Malick Niang, aucun lutteur ne pourra plus m'éviter. Ce combat sera une vraie référence pour prétendre rejoindre un palier supérieur.

Vous n'êtes pas un bagarreur et vous acceptez de lutter contre une bête de la frappe. N'avez-vous pas peur de subir le même sort que ses victimes ?

Si Malick Niang est bon frappeur, il trouvera en moi la réplique qu'il faut. Je ne vais pas attendre qu'il m'envoie des coups. La lutte est un jeu d'hommes et tout le monde sait que je suis brave et courageux. Jamais je ne fuirai devant un adversaire. Je vais m'améliorer en boxe d'ici le jour du combat. Les amateurs et mes supporteurs seront satisfaits de moi. Je n'ai pas peur de la force de frappe de Malick Niang même si je reconnais qu'il a des qualités dans ce domaine. Il a même envoyé un lutteur dans le coma. Mais c'est à moi qu'il aura affaire en début de saison.

Les observateurs pointent souvent du doigt votre mauvaise garde ?

Ce n'est pas que j'ai une mauvaise garde. Mais j'ai toujours privilégié la lutte dans mes combats, c'est pourquoi on ne peut pas voir mes qualités en boxe. Mais aucun lutteur n'osera m'attaquer si je lève ma garde. Souvent, j'ouvre une brèche pour entraîner l'adversaire à m'attaquer pour mieux le saisir. Face à Malick Niang, je vais adopter une nouvelle stratégie. Je rends grâce à Dieu du moment que je ne pars pas favori dans ce combat. Il est toujours difficile de lutter dans cette position. J'aurai le temps de bien travailler pour surprendre mon adversaire. Je vais travailler la force. J'ai appris à connaître mon adversaire. Je sais qu'il lutte avec la garde normale. Contrairement à la mienne.

Croyez-vous que vous pouvez sortir victorieux de ce combat ?

Je le crois du fond du c½ur. J'aurai une victoire sans bavure dans un combat qui ne va pas durer. Ce sera un combat comme celui contre Amanekh, qui partait favori. J'attendrai Malick Niang sur tous les plans. S'il opte pour la bagarre, il sera servi. La lutte ne se limite pas à la frappe. Les gens avaient donné Tapha Tine favori dans son combat contre Balla Gaye 2. Je n'ai pas peur de la frappe, car j'ai souvent encaissé des coups et cela ne m'a jamais empêché de riposter. La question que je me pose, c'est de savoir si Malick Niang va résister, si jamais il encaisse un de mes coups ! Je serai le premier lutteur qui va frapper Malick Niang. On va se préparer en conséquence pour la bagarre comme pour la lutte simple. Pour le reste, on prie pour que le Bon Dieu m'accorde la victoire.

Quel est l'avantage pour vous de lutter contre Malick Niang ?

Malick Niang est l'ami de Papa Sow, Modou Lo et tant d'autres lutteurs. Donc le terrasser va constituer une grande opportunité et m'ouvrir les portes pour accéder à ces derniers. C'est pourquoi, j'ai pris la décision de l'affronter. En plus, c'est un grand lutteur. Sur le plan palmarès, il est un peu en avance, car c'est un lutteur qui n'a jamais connu de défaite. Mettre fin à son invincibilité est un beau challenge.

La lutte c'est aussi l'aspect mystique. Malick Niang est le tombeur de Sa Thiès qui est réputé très mystique. Ne craignez-vous pas votre adversaire sur ce plan ?

Je ne me souviens pas avoir été atteint mystiquement dans mes précédents combats. Pour moi, les entraînements priment sur l'aspect mystique. Quand je prépare un combat, je m'entraîne comme il se doit. Je travaille suffisamment pour pouvoir vaincre mon adversaire avant de m'intéresser au mystique. Les qualités de mon adversaire ne m'empêchent pas de dormir. C'est un lutteur comme tous les autres. Je me dois de le respecter, mais pas d'avoir des appréhensions. Je veux prendre ma vraie place dans l'arène. Je prends ce genre de combats pour arriver vite au sommet.

L'Observateur