mis à jour le

Le consul évite in-extrémiste la déchirure

Les Burkinabè vivant en Espagne étaient partis pour s'entredéchirer. Pour cause, l'élection de leur délégué du Conseil supérieur des Burkinabè de l'étranger qui a porté Wahabo Sigué de Alméria à la tête de la présidence pour un mandat de 3 ans. Les 3 autres candidats en lice n'étaient pas pourtant prêts à déposer les armes. Sous les bons auspices du consul du Burkina à Barcelone, Josep Maria Simon i Comalada les contestataires sont revenus à de meilleurs sentiments. Ce n'était qu'une banal élection d'un (...) - Politique