mis à jour le

Accords préliminaires de Ouagadougou : Le réseau des historiens géographes du mali déballent ses réserves

Dans un communiqué qui a été déposé à notre rédaction, le RESEAU DES HISTORIENS GEOGRAPHES DU MALI salue les efforts de la communauté internationale en faveur de la recherche d'une paix  durable dans les régions nord du Mali et demande à celle-ci de  considérer la souveraineté de l'Etat malien  après la signature des ACCORD DE OUAGADOUGOU le 18 juin 2013.

 

 

Eviter les erreurs du passé

 

Aussi, le réseau  est engagé pour la recherche d' une paix durable au Mali et partout en Afrique ,  tout en formulant des réserves  sur le contenu de certaines parties de  ces accords invite le Gouvernement malien à revisiter dans leur totalité les articles 5,6,8,10,17,20 et 22 des  ACCORDS  DE OUAGADOUGOU dans le souci d'éviter les erreurs du passé et  de céder au chantage et à l'intimidation de quelque groupe que ce soit  et de qui que ce soit avant de revoir les articles sus cités.

 

 

Une concertation nationale

Pour nos Historiens et géographes, « l'accord global  et définitif  sur le NORD du Mali devra  faire l'objet d'une concertation avec toutes les couches socio professionnelles du Mali et soumis à l'approbation de l'hémicycle avant sa  signature en terre malienne ».

 

Le réseau révèle le communiqué « regrette la lenteur en ce qui concerne les mandats d'arrêt lancés par le Mali et souhaite une collaboration entre le Mali et toute la communauté internationale pour qu'on assiste à l'arrestation et la condamnation de tous les auteurs des crimes sans délai ».

 

 

Aussi, précise-t-on : « faut il le rappeler que cette crise  politico sécuritaire  a anéanti tous les efforts  de  développement suites aux attaques du MNLA et des autres groupes terroristes  porte atteinte à la cohésion sociale, ébranle  les fondements de la République et des principes démocratiques et  sape les valeurs du  vivre ensemble qui a toujours caractérisé  les populations de cette aire géographique du Mali qui ne cessent de réclamer le retour de l'armée à Kidal et qui doit s'y rendre  sans conditions et sans délai ».

 

 

Solidarité avec les compatriotes du nord

Le réseau exprime sa solidarité  au peuple malien et singulièrement aux populations des régions du nord  dont la grande majorité  souffre  encore de l'inexistence des  services sociaux de base et  son réaffirme  son  attachement  à l'unité , à l'intégrité et à la laïcité du  de la République Mali.

 

Sécurisation des populations et de leurs biens

En conséquence rappelle le Président Bagara Z. Coulibaly, le REHIGEMA rappelle au Gouvernement malien  que la localité DE BER FAISANT L'OBJET  D'ATTAQUES RECURRENTES, est une partie intégrante du Mali. La  sécurisation de toutes les personnes et de leurs biens sur toute l'étendue du territoire relève  de la mission régalienne des seules forces armées et de sécurité  du Mali  et  non des forces étrangères  qui viendront en appoint conformément aux résolutions des Nations Unies

  

 

Ouagadougou

AFP

Burkina: la Chine ouvre une nouvelle ambassade

Burkina: la Chine ouvre une nouvelle ambassade

AFP

Au Burkina, Biba, l'unique femme chauffeur de taxi

Au Burkina, Biba, l'unique femme chauffeur de taxi

AFP

Le Burkina rend hommage

Le Burkina rend hommage

réseau

AFP

En Centrafrique, une école du réseau Gülen fait de la résistance

En Centrafrique, une école du réseau Gülen fait de la résistance

AFP

Sénégal: une femme au centre de mouvements de fonds d'un réseau jihadiste présumé

Sénégal: une femme au centre de mouvements de fonds d'un réseau jihadiste présumé

AFP

Côte d'Ivoire: une "drone academy" pour surveiller le réseau électrique

Côte d'Ivoire: une "drone academy" pour surveiller le réseau électrique

Mali

AFP

Le fils de l'otage au Mali Sophie Pétronin espère aller la voir bientôt

Le fils de l'otage au Mali Sophie Pétronin espère aller la voir bientôt

AFP

Otage française au Mali : l'exécutif répond aux critiques de la famille

Otage française au Mali : l'exécutif répond aux critiques de la famille

AFP

Ibrahim Boubacar Keïta officiellement élu pour un second mandat

Ibrahim Boubacar Keïta officiellement élu pour un second mandat