mis à jour le

Mali : 5è réunion du groupe de soutien et de suivi de l’Union Africaine

La cinquième réunion du groupe de soutien et de suivi de l'Union Africaine sur la situation au Mali s'est réunie lundi à Bamako, sous la présidence du chef de l'Etat malien par intérim Dioncounda Traoré.

La rencontre s'est déroulée en présence des membres du gouvernement, du président de la commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo, du commissaire de l'Union africaine en charge de la paix et de la sécurité Ramtane Lamamra et du représentant du secrétaire général de l'ONU et patron de la MINUSMA Bert Koenders.

Cette réunion se tient à un moment décisif du processus de sortie de crise au Mali. Selon le président Dioncounda Traoré, c'est l'occasion de passer en revue le chemin parcouru. Il s'est réjoui ensuite que des progrès remarquables ont été enregistrés sur le plan économique et sécuritaire. D'abord au plan économique, avec la réunion de Bruxelles tenue le 15 mai dernier, qui a fait des projections de relance économique et de développement du Mali. Au plan sécuritaire, il y a eu des avancées notamment concernant la stabilisation du pays mais aussi la consolidation de l'autorité de l'Etat sur toute l'étendue du pays grâce à l'accord préliminaire à l'élection présidentielle et aux pourparlers inclusifs de paix au Mali signé le 18 juin à Ouagadougou.

Cet accord, a précisé le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale Tiéman Hubert Coulibaly, a permis le retour de l'administration et des forces armées et de sécurité maliennes à Kidal et l'instauration d'un climat de confiance qui elle-même doit faciliter le retour des populations déplacées et refugiées.

Le gouvernement avec l'aide de la communauté internationale s'attèle à la préparation et à l'organisation des élections présidentielles du 28 juillet. Ces élections que tout le monde veut transparentes et crédibles doivent parachever la période de transition gouvernementale.

Pour ce qui concerne le processus politique, Ramtane Lamamra commissaire à la paix et à la sécurité de l'Union africaine a réaffirmé le plein appui de son institution aux autorités de transition et les exhorte à redoubler d'efforts en vue de la tenue dans les délais annoncés d'élections libres, transparentes et crédibles. L'UA salue les efforts déployés par l'ensemble des partenaires en vue de mobiliser les ressources nécessaires au bon déroulement des élections, soulignera-t-il avant d'annoncer que son organisme déploiera des observateurs, en coordination avec la CEDEAO et qu'elle apportera un soutien financier et technique au processus électoral. D'ores et déjà, une mission de l'UA est à pied d'½uvre et de nombreux autres observateurs la renforceront sous peu.

S. DOUMBIA

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

Mali

AFP

Un an après, une nouvelle attaque fait 21 morts dans un village martyr du Mali

Un an après, une nouvelle attaque fait 21 morts dans un village martyr du Mali

AFP

L'ex-putschiste Amadou Sanogo va recouvrer la liberté au Mali en crise

L'ex-putschiste Amadou Sanogo va recouvrer la liberté au Mali en crise

AFP

Le Mali en guerre cherche sa réponse politique et nationale

Le Mali en guerre cherche sa réponse politique et nationale

Réunion

AFP

Libye: les livraisons d'armes se poursuivent malgré la réunion de Berlin, déplore l'ONU

Libye: les livraisons d'armes se poursuivent malgré la réunion de Berlin, déplore l'ONU

AFP

Nouvelles violences en Libye, réunion régionale jeudi

Nouvelles violences en Libye, réunion régionale jeudi

AFP

Ouganda: la police arrête l'opposant Bobi Wine lors d'une réunion publique

Ouganda: la police arrête l'opposant Bobi Wine lors d'une réunion publique

soutien

AFP

Libye: le GNA pourrait demander officiellement un soutien militaire turc

Libye: le GNA pourrait demander officiellement un soutien militaire turc

AFP

Libye: Tripoli ouvre la voie

Libye: Tripoli ouvre la voie

AFP

A Bamako, Parly dit la volonté de fédérer des forces européennes en soutien au Mali

A Bamako, Parly dit la volonté de fédérer des forces européennes en soutien au Mali