mis à jour le

Alger-Tizi Ouzou : 100 km d’enfer non-stop

Nous avons choisi un samedi, le second jour du week-end, pour se rendre dans la capitale du Djurdjura. À l'aller comme au retour, les usagers de ce tronçon ont toutes les raisons de se plaindre.