mis à jour le

Tunisie : Naissance du « MOUVEMENT FEMMES POUR LA TUNISIE »

Le jour même où l'Egypte a crée l'événement mondial, de l'année 2013, un autre événement certes, pour le moment, de moindre envergure, a eu lieu, sous nos cieux. Il s'agit de la naissance du « MOUVEMENT FEMMES POUR LA TUNISIE ». Sur sa page facebook officielle : https://www.facebook.com/pages/Femmes-pour-la-Tunisie/620030314683327, le mouvement indique qu'il est « un mouvement politique crée le 30 Juin 2013 dans le but de renforcer l’image et l’action politique de la femme Tunisienne dans cette Tunisie qui aspire à la justice, la paix et la Laïcité ».

Le programme du mouvement est donné à travers ce post de la fondatrice du mouvement, connue sous le pseudonyme de Tunes Didon : « Nous allons travailler d’arrache pied, nous allons organiser des caravanes de santé et d’éveil social partout, que celles qui peuvent aider à fournir des médicaments à définir les régions, à recruter des acteurs sociaux se fassent connaitre, ce mouvement ne pourra avoir un sens que si on arrive à être des milliers d’activistes et au moins un million d’adhérents, En tant que Tunes Didon je suis l’initiatrice mais nous sommes toutes à égale distance des actions et des objectifs!!!! ».

Le mouvement affiche ses ambitions de réunir 100 000 femmes et pourquoi pas plus. On lit, sur la page de la fondatrice, en effet : « POUVONS- NOUS REUNIR 100000 FEMMES POUR LA TUNISIE??? LE MOUVEMENT FEMMES POUR LA TUNISIE VIENT D’ETRE CREE!!!! JE PRECISE NOTRE CAUSE C’EST LA TUNISIE POUR TOUS LES TUNISIENS. FEMMES POUR LA TUNISIE c’est un mouvement politique féminin qui ne se veut pas exclusivement féminin, tous ceux qui croient à ce mouvement peuvent y adhérer ». L'initiatrice du mouvement indique aussi : « ON SAURA FAIRE VOUS VERREZ!!! » en précisant que « Tout homme qui saura recruter des femmes sera le bienvenu ». Recruter des femmes, pour la bonne cause, bien entendu. D'emblée, la portée nationale et internationale du mouvement est indiquée. Tunes Didon écrit sur sa page facebook : « VOILA on commence, nous devons avoir un chef de file pour chaque gouvernorat pour commencer, pour chaque ville Européenne ». Oui, c'est absolument nécessaire, en effet.

Le mouvement semble avoir été bien étudié, avant son lacement, car, il est précisé : « Nous avons déjà beaucoup d’adhérents, on va réunir le groupe fondateur ce jeudi à Tunis, inchallah!! Je rappelle que ce mouvement se veut avant tout MOBILISATEUR, notre premier appel a parlé De 100.000 FEMMES!! Il ne s’agit pas de créer un énième parti ou une association X, il s’agit de créer un mouvement de masse capable de faire pression!!! TD ».Or, « faire pression »,c'est le propre des lobbies. Il s'agirait précisément, de cela, semble-t-il, puisque la fondatrice prend la peine de préciser qu'« il ne s’agit pas de créer un énième parti ou une association X ». Cette démarcation par rapport à l'existant, prend toute sa valeur, lorsque l'on a à l'esprit le principe de « faire pression » qui est un levier puissant, entre les mains de tous les lobbies.

La fondatrice, qui a une longue expérience, dans le domaine associatif, sait mieux que quiconque, qu'un tel mouvement, pour qu'il ne soit pas une énième version de ces caravanes alibi de santé et d'aide humanitaire, se doit d'être capable de programmer dans la cohérence, la plus absolue, ses lignes de force et d'intervention, de disposer de la logistique nécessaire à ses projections, partout dans le pays, de mobiliser sans délai, l'intendance de ses approvisionnements, dont la traçabilité doit être claire et nette, pour ne tomber sous le coup d'aucune loi, et enfin, de faire la preuve de l'indépendance totale, des sources de son financement, sans oublier l'administration et la gestion de ses biens immobiliers ou autres, de leur fructification, et de la consignation comptable, des écritures, en conformité avec la les réglementations en vigueur. Beaucoup de mouvements et d'associations ont périclité, pour avoir oublié ces aspects de l'organisation et de l'architecture administrative, nécessaires à la bonne conduite d'un projet réussi.

A propos de l'image d'illustration de la page officielle du mouvement, Tunes Didon ajoute : « Bon à priori on a opté pour une photo des femmes de Carthage, comme pour dire que nous nous battrons pour cette Tunisie millénaire et pour la grandeur de nos ancêtres, cette photo c’est juste un symbole TD ».TD, pour Tunes Didon. Il s'agit du fameux tableau de François de Troy, intitulé « Festin de Didon et Enée », réalisé en 1704, selon la technique de l'huile sur toile. Sous couleur d'un sujet mythologique, François de Troy représente dans ce tableau en réalité, la cour de Sceaux du duc et de la duchesse du Maine. Selon Le Mercure de France : « Tous les Personnages y sont dans la ressemblance la plus exacte, disposez & ajustez avec toute la grace, la décence & la convenance qu'exigeoient leurs rangs differens & leurs caracteres. Tableau que l'on peut nommer le dernier effort & le chef-d'½uvre de l'Art ».

En observant l'âge des enfants représentés sur la toile, Dominique Brême a pu dater cette toile, exposée au Salon de 1704, entre avril et octobre 1702. Le couple ducal est figuré sous les traits de Didon et Enée, tandis que les autres protagonistes n'ont pu tous être identifiés. Le palais de Didon est imaginaire, bien entendu. La toile fut installée dans les appartements des Maine, au palais des Tuileries, à Paris, puis, dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, elle fut transférée au château de Sceaux. Elle appartenait, en 1997, à une collection particulière américaine. Et c'est seulement en 2008, qu'un « Appel à mécénat et Acquisition », au profit du Musée de l'Ile-de-France, a été publié au Journal Officiel de la République française, du 23 février 2008, pour l'achat de ce tableau de François de Troy, représentant Le Festin de Didon et Enée. La France a offert la modique somme de 1.450.000 euros, soit plus de 4 millions de dinars tunisien, pour se réapproprier l'½uvre de François de Troy. La culture est en effet, l'exception de la France, tout comme l'inculture est celle du gouvernement de la Troïka, en Tunisie.

Souhaitons donc, bon courage, réussite et bonne continuation, au «MOUVEMENT FEMMES POUR LA TUNISIE »,qui vient ainsi, enrichir le paysage associatif tunisien, dans un secteur pauvre malheureusement, en groupes de pression.

Par Ridha Ben Kacem le 1èr juillet 2013

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

Tunisie

AFP

Soutien affiché des Premiers ministres du Benelux

Soutien affiché des Premiers ministres du Benelux

AFP

Panser les plaies de la dictature, le défi de la Tunisie

Panser les plaies de la dictature, le défi de la Tunisie

AFP

La Tunisie

La Tunisie

naissance

AFP

Acte de naissance d'Ali Bongo: une plainte pour "faux" déposée en France

Acte de naissance d'Ali Bongo: une plainte pour "faux" déposée en France

AFP

La justice française autorise la communication de l'acte de naissance complet d'Ali Bongo

La justice française autorise la communication de l'acte de naissance complet d'Ali Bongo

AFP

Une héritière d'Omar Bongo réclame l'acte de naissance d'Ali Bongo devant la justice française

Une héritière d'Omar Bongo réclame l'acte de naissance d'Ali Bongo devant la justice française

femmes

AFP

Tchad: onze opposants libérés, des femmes interdites de rassemblement

Tchad: onze opposants libérés, des femmes interdites de rassemblement

Droits des femmes

Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales

Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales

AFP

Kenya: "Est-ce halal?" demandent des femmes sur la contraception

Kenya: "Est-ce halal?" demandent des femmes sur la contraception