mis à jour le

Boxe : le « Bombardier » bombardé, Yoyo garde sauvegarde son titre

Le Palais des Sports de Ouaga 2000 a abrité, dans la soirée du vendredi 28 juin 2013, deux championnats d'Afrique de boxe. Sou Toké Patrice dit « le Bombardier du Faso » qui était opposé au Zimbabwéen, Charles Manyuchi en Poids Welter, a perdu par K.O technique à la 5e reprise. Alexis Kaboré alias « Yoyo » a sauvé sa ceinture de Champion d'Afrique en catégorie poids Super-coq, face au ghanéen, Prosper Ankrah.

Résultats mi-figue, mi-raisin pour les boxeurs burkinabè. Défendant leurs titres continentaux, les pugilistes burkinabè ont réussi à sauver un titre et ont malheureusement perdu un autre.

Premier combat officiel de la soirée, Sou Toké Patrice alias « le Bombardier » était opposé au Zimbabwéen Charles Manyuchi en poids Welter. Alors que le public qui n'avait pas marchandé son déplacement, misait sur son boxeur, Sou Toké a brillé par son incapacité et un manque visible de préparation et de combat. Surpris par la qualité technique de l'adversaire dès l'entame du combat, le Burkinabè est allé au sol au premier round faisant comprendre au public qu'il ne fallait plus trop espérer. Coup sur coup, il se laissera toucher au visage et ira de nouveau au sol à la 3e reprise et à la 5e. Sérieusement atteint à ce stade de la compétition, sous les injonctions de son entraineur Sou Toké a abandonné le combat. Le Zimbabwéen, Charles Manyuchi s'empare donc de la ceinture sous le regard médusé et révolté du public. L'artiste musicien, Docteur Ben Sidi, a essuyé des jets de bouteille en plastique du public mécontent de la défaite.

Succédant au « Bombardier » sur le ring, Alexis Kaboré alias « Yoyo » ne donnera pas l'occasion à son adversaire d'imposer son rythme. Face aux assauts et aux provocations du Ghanéen, « Yoyo » est resté imperturbable et dès le 2e round il a réussi à amener Prosper Ankrah à suivre son rythme. « Yoyo » ne fera pas de surprise. Réputé être très prudent lors de ses combats, le boxeur a conduit progressivement son vis-à-vis à combattre jusqu'au 12e round. Vainqueur aux points face au Ghanéen, « Yoyo » sauve ainsi sa ceinture de Champion d'Afrique en poids Super-coq.

Les deux combats ont été précédés de quatre matchs de gala. Jules Kaboré dit « le Venin », Boniface Kaboré alias « le Python » ainsi que Apollinaire Bassolé sont venus à bout de leurs adversaires. Par contre Moussa Coulidiaty, en super-plume, a dû abandonner le combat face au Togolais Olivier Kokou pour cause de blessure.

Le Ministre des Sports et Loisirs, Yacouba Ouédraogo, qui a assisté aux combats, a estimé que les boxeurs se sont défendus comme ils pouvaient. Epaté par la victoire de « Yoyo », le Ministre a promis de faire en sorte qu'il participe au Mondial de sa catégorie.

De tous les combats auxquels le public a eu droit, il ressort une constante : les boxeurs manquent de fraicheur physique dû certainement au manque de préparation et de compétition.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

boxe

AFP

Ghana:

Ghana:

AFP

A Bangui, "on boxe pour la paix" entre chrétiens et musulmans

A Bangui, "on boxe pour la paix" entre chrétiens et musulmans

Isidore AKOUETE

Boxe : Manny Pacquiao de retour ce samedi

Boxe : Manny Pacquiao de retour ce samedi

garde

AFP

Gabon: Ping met en garde contre "une instabilité profonde et durable"

Gabon: Ping met en garde contre "une instabilité profonde et durable"

AFP

John Kerry met en garde l'armée nigériane contre les répressions

John Kerry met en garde l'armée nigériane contre les répressions

AFP

Congo: un journaliste de TV5 Monde en garde

Congo: un journaliste de TV5 Monde en garde