mis à jour le

INITIATIVE - Portage du projet : «Une Asc, un projet» Me Aliou Sow du Cnjs écarte les Navétanes

Pour le dirigeant du Conseil national de la jeunesse du Sénégal, le mouvement navétane n'est pas suffisamment équipé et structuré pour pouvoir s'occuper de l'emploi des jeunes.

Il serait trop prématuré de vouloir confier le projet «Une Asc, un projet» au mouvement «navétane», a estimé le président du Conseil national des jeunes (Cnjs) Aliou Sow, à Tamba. «Ce n'est pas pour la première fois que cette idée est lancée. Du temps de Abdou Diouf, alors président de la République, il y avait le projet ''Asc-Emploi, jeunes''. Et malheureusement, cela a été un échec au Sénégal, et jusqu'à présent une évaluation de ce projet n'a pas été faite pour voir qu'est-ce qui a marché ou pas, et en tirer les conclusions», se rappelle Aliou Sow. Pour cette raison, le patron des jeunes du Sénégal considère que, «si on doit examiner l'idée d'''une Asc, un projet'', on doit la verser dans le cadre des conclusions du comité scientifique et du comité de pilotage. Mais ce serait trop prématuré de vouloir confier l'exécution ou la responsabilité de ce projet à un quelconque mouvement, surtout aux navétanes».

On se rappelle que c'est le président de la République Macky Sall lui-même qui a soulevé l'idée de confier cette initiative, «Une Asc, un projet», à des structures des Navé­tane, estimant qu'elles se­raient à même de mieux la porter. Or, le président du Cnjs fait noter : «Le président de la République est pressé de trouver une solution à l'emploi des jeunes, mais je lui conseillerai de voir d'abord quelles mesuresprendre pour que le comité de pilotage et le comité scientifique puissent urgem­ment déposer leurs conclusions et que le forum se tienne afin que des propositions à moyen, long et court termes puissent être faites.»

Le responsable des jeunes du Sénégal ajoute : «Jusque-là, on ne nous dit pas quel est l'aboutissement des Asc qui avaient bénéficié de projets, il n'est pas non plus dit quel est l'évaluation faite du projet ''Asc-Emploi jeunes''. Ce projet est rangé aux oubliettes. S'il doit être ramené, il doit être évalué, discuté pour voir les tenants et les aboutissants afin de pouvoir le redynamiser et l'adapter au contexte actuel», regrette Me Sow. «Je suis optimiste pour ce qui est de ce nouveau projet. Mais c'est la manière dont on l'annonce qui ne m'agrée pas», explique le président du Conseil national des jeunes. «Je suis membre d'un comité de pilotage et d'un comité scientifique qui réfléchit sur la question de l'emploi des jeunes. Donc, une telle initiative devrait être versée dans le panier de ces deux entités qui sont déjà en train de réfléchir sur la question.»

Venu à Tambacounda dans le cadre de ses activités professionnelles d'avocat, membre du Bar­reau, de l'Ordre des avocats du Sé­négal, Me Aliou Sow a suggéré l'idée d'une concertation autour de ce projet, afin d'éviter selon lui, de décréter que c'est le mouvement «navétane» qui va porter le projet. Avant de préciser que «même si le navétane est un mouvement bien structuré, il n'est pas le répondant légal des jeunes dans ce domaine. C'est le Conseil national de la jeunesse qui est le responsable des problèmes de jeunesse». «Le mouvement navétane n'anime que pendant les vacances et, quelque part, cette animation a des impacts pour la mobilisation des jeunes dans le cadre de la production. La question de l'emploi des jeunes est si importante, si stratégique qu'elle ne peut pas être confiée au navétane. Les Asc ne se mobilisent que durant les vacances et seulement sur des questions sportives. Même le volet culturel n'est pas pris en compte par le mouvement, à plus forte raison la thématique de l'emploi.»

le Quotidien

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

projet

AFP

Un Tunisien arrêté en Allemagne pour un projet d'attentat

Un Tunisien arrêté en Allemagne pour un projet d'attentat

AFP

Burundi: adoption d'un projet de loi pour contrôler les ONG

Burundi: adoption d'un projet de loi pour contrôler les ONG

AFP

Total choisi pour mettre en oeuvre un projet de terminal gazier en Côte d'Ivoire

Total choisi pour mettre en oeuvre un projet de terminal gazier en Côte d'Ivoire