mis à jour le

Egypte: des manifestants attaquent le QG des Frères musulmans

Des manifestants égyptiens ont attaqué lundi le siège des Frères musulmans, au lendemain de heurts meurtriers entre partisans et opposants du président Mohamed Morsi, issu de la puissante confrérie, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le bâtiment, dans le quartier du Moqattam situé dans l'est du Caire, a été envahi et pillé par des assaillants après avoir été en partie incendié.

Certains ont jeté des objets par les fenêtres, tandis que d'autres ont emporté des casques, des gilets pare-balles, des postes de télévision, des meubles et des documents.Des témoins ont affirmé à l'AFP qu'aucun membre de la confrérie ne se trouvait à l'intérieur car ils avaient été conduits hors du bâtiment avant l'attaque.

Aux abords de l'immeuble, des manifestants scandaient des slogans hostiles au président Morsi et aux Frères musulmans sur fond de musique patriotique.

L'Egypte est profondément divisée entre les adversaires de M. Morsi qui dénoncent une dérive autoritaire du pouvoir destinée à instaurer un régime idéologiquement et politiquement dominé par les islamistes et ses partisans pour qui il puise sa légitimité dans son élection, la première démocratique dans le pays.

AFP

Ses derniers articles: Centrafrique: le président Touadéra annonce sa candidature  Génocide au Rwanda: Kabuga extrait de sa cellule "pour raisons médicales"  Difficile rentrée en Tunisie, entre crainte du virus et du décrochage 

manifestants

AFP

Cameroun: l'opposition peine

Cameroun: l'opposition peine

AFP

Soudan: des milliers de manifestants réclament une accélération de la transition

Soudan: des milliers de manifestants réclament une accélération de la transition

AFP

Mali: dispersion

Mali: dispersion

musulmans

AFP

Les musulmans reprennent la prière collective en ordre dispersé au Sénégal

Les musulmans reprennent la prière collective en ordre dispersé au Sénégal

AFP

A Essaouira, le travail de mémoire commune des juifs et des musulmans

A Essaouira, le travail de mémoire commune des juifs et des musulmans

AFP

En Egypte, les Frères musulmans brisés mais pas totalement neutralisés

En Egypte, les Frères musulmans brisés mais pas totalement neutralisés