mis à jour le

Ibn al-Haytham… où lorsque les arabes étaient encore des « lumières  »

Google célébre ce lundi sur sa page d’accueil le physicien, astronome et mathématicien arabe Abu Ali al-Hasan ibn al-Haytham ( connu dans l’Occident médiéval sous le nom d’Alhazen ).
Né le 1er Juillet 965 à Basra et mort au Caire en 1040 Ibn al-Haytham développe de façon originale l’optique théorique et expérimentale. Son traité d’optique,  » Kitab al-manadheer « , aura une grande influence jusqu’au XVIIe siècle.
En opposition avec Euclide, il considère que les rayons lumineux se propagent en ligne droite de l’objet vers l’½il.
Ibn al-Haytham étudie expérimentalement la réflexion et la réfraction de la lumière et met en évidence l’effet d’aberration sphérique. Il comprend que les phénomènes de diffraction expliquent l’élargissement apparent du Soleil au-dessus de l’horizon.
Ses expériences avec des miroirs sphériques ou paraboliques, son utilisation de la chambre noire, ainsi que toutes ses tentatives d’explication de divers effets météorologiques comme les halos, les mirages ou l’arc-en-ciel, font d’Ibn al-Haytham un des grands scientifiques de la période médiévale.

Par Ridha Bouguezzi 

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

arabes

AFP

Libye: appel de pays occidentaux et arabes

Libye: appel de pays occidentaux et arabes

AFP

Algérie et Soudan: de nouvelles révoltes arabes contrariées

Algérie et Soudan: de nouvelles révoltes arabes contrariées

AFP

Les alliés arabes du Soudan soutiennent les militaires au pouvoir

Les alliés arabes du Soudan soutiennent les militaires au pouvoir