mis à jour le

Vision Express : Le cyclisme dans l'Ouest

S'il y a un sport qui ne vit plus à l'ouest du Burkina Faso, c'est bien le cyclisme. La petite reine est dans une situation de léthargie dans la zone de Bobo. Les compétitions cyclistes ne font pas légion et les Bobolais sont confinés à se contenter des passages du Tour du Faso ou bien de la Boucle du Coton. Pardon cette derrière compétition n'a plus lieu depuis deux ans maintenant.

Depuis, aucune initiative pour développer la petite reine dans la zone. Et pourtant, la Fédération burkinabè de cyclisme a bien un démembrement là-bas à savoir la ligue de l'Ouest de cyclisme. Que fait cette ligue ? Pourrai- je m'interroger. Rien à vrai dire, puisqu'elle n'a plus organiseé de compétition jusque-là.

C'est le même constat fait par la fédération Burkinabé de cyclisme. La ligue de l'Ouest ne prend pas d'initiative pour mettre en jambe les coureurs de sa zone. Vu la rareté des compétitions, on est à même de se demander s'il y a toujours des coureurs à Bobo ? Et oui, dira-t-on, ils ont pris part au championnat national même cette année. Mais peut-on parler d'une participation. Ils se contentent de faire quelques tours de pistes avant de descendre du vélo comme quoi ils n'arrivent pas à tenir le rythme. Ainsi, on peut dire que la ligue de l'ouest ne donne pas l'opportunité à ces coureurs de bien se préparer pour le grand rendez-vous.

La fédération Burkinabé de Cyclisme ne compte pas laisser cette situation perdurer. Son président, Alassane D. Ouangraoua et son équipe veulent relever le niveau du cyclisme à l'Ouest. Elle compte prendre l'initiative avec l'accompagnement des autorités et des amoureux de la petite reine de l'Ouest. De quoi mettre l'eau à la bouche de la ligue de l'Ouest de cyclisme. Ainsi, elle a prévu organiser une, voire deux compétitions à bobo. La mairie, tout comme les sociétés de la place peuvent organiser des compétitions afin de permettre aux coureurs de la zone de progresser.

Mais avant tout cela, il faut que la ligue de l'Ouest de cyclisme sorte de sa torpeur pour prendre des initiatives dans ce sens. C'est par cette ligue que l'on pourra donner vie à la petite reine à Bobo. D'ores et déjà, cette ligue doit se remettre en cause. Elle doit puiser dans l'expérience des autres ligues, notamment celle du Centre. En effet, Bobo ne peut plus se contenter du Tour du Faso comme seule activité cycliste. Alors la ligue de l'Ouest de cyclisme réveillez-vous !

Firmin OUATTARA [email protected]

L'Express du Faso

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

cyclisme

Tour de France

L'équipe qui veut (re)mettre en selle les écoliers d'Afrique du Sud

L'équipe qui veut (re)mettre en selle les écoliers d'Afrique du Sud

Vélo

Un premier noir africain au Tour de France, symbole de la montée du cyclisme africain

Un premier noir africain au Tour de France, symbole de la montée du cyclisme africain

Rodolph TOMEGAH

Cyclisme : Pas de compétition de piste pour Cavendish cette année

Cyclisme : Pas de compétition de piste pour Cavendish cette année