mis à jour le

Présidentielle du 28 juillet 2013 : L’Apdm-Equité à l’assaut des Maliens de la Côte d’Ivoire

Après avoir lancé son parti,  Alliance pour la promotion et le développement du Mali-Equité (Apdm-Equité), le samedi 8 juin 2013 sur la Colline de  Badalabougou, le président Bandiougou Diarra a entamé depuis dimanche dernier une visite des Maliens résidant sur le sol ivoirien. Objectif : rassembler tous les Maliens du pays d'Alassane Ouattara autour des grandes questions nationales afin de trouver des solutions idoines et élargir les bases de son parti.

 

 

Durant toute cette semaine donc, le président du parti Apdm-Equité, Bandiougou Diarra, prendra langue avec nos compatriotes de la Côte d'Ivoire. Parti jeune sur l'échiquier national, M. Bandiougou entend élargir sa base en partant à l'assaut des Maliens résidant en terre ivoirienne. Pour lui, rien ne vaut la sensibilisation de nos compatriotes expatriés sur la crise que traverse encore notre pays et sur les échéances électorales à venir.

 

 

Créée depuis le 3 avril 2013, l'Alliance pour la promotion et le développement du Mali-Equité (Apdm-Equité) est née, selon son  président du parti, Bandiougou Diawara, de la volonté des Maliens de toutes origines sociales et géographiques, de toutes obédiences avec un seul souci : la promotion et le développement du Mali, comme l'indique son sigle.  «Le souci majeur et la philosophie fondamentale de notre parti est la promotion et la défense de l'équité dans la gouvernance globale du pays et dans la gestion des affaires publiques. D'où le nom de Apdm-Equité. Mais, également cette doctrine politique nous recommande d'engager la lutte pour la justice sociale au Mali ; pour l'égalité des chances de réussite pour tous», nous a-t-il confié

 

 

En outre, à l'en croire, cette nouvelle formation politique entend s'attaquer sans complexe aux défis majeurs et actuels du pays par des initiatives concrètes de développement dans les secteurs vitaux de notre économie. «L'un de ses défis incontestablement est la lutte contre la corruption qui constitue un fléau très préoccupant qui freine ou annihile tous les efforts de développement de notre économie, déjà fragile.  Notre appartenance à la majorité silencieuse est désormais à conjuguer au passé, car plus jamais, nous ne resteront en marge de la gestion des affaires publiques de ce pays».

 

Rappelons que même si l'Apdm-Equité ne présentera pas de candidat à la prochaine élection présidentielle, le premier responsable du parti, Bandiougou Diawara, pense que le renouveau et la relance économique au Mali sont possibles. Son parti, nous révèle-t-il, se battra pour la promotion et l'ancrage de la démocratie au Mali.

E. BRUNO

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

présidentielle

AFP

Les Ghanéens dans l'attente des résultats de la présidentielle

Les Ghanéens dans l'attente des résultats de la présidentielle

AFP

Présidentielle au Ghana: l'opposition retente sa chance

Présidentielle au Ghana: l'opposition retente sa chance

AFP

Présidentielle au Ghana: ce qu'il faut savoir

Présidentielle au Ghana: ce qu'il faut savoir

juillet

AFP

Gabon: législatives reportées au plus tard au 29 juillet 2017

Gabon: législatives reportées au plus tard au 29 juillet 2017

AFP

Mali: l'état d'urgence prorogé jusqu'au 15 juillet

Mali: l'état d'urgence prorogé jusqu'au 15 juillet

AFP

Guinée: un journaliste porté disparu depuis le 23 juillet

Guinée: un journaliste porté disparu depuis le 23 juillet

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013