mis à jour le

Accusé injustement de meurtre en Mauritanie : Notre compatriote Yaya Cissé croupit en prison plus d’un an

A lors qu'il était au Mali et qu'un meurtre a eu lieu en Mauritanie, Yaya Cissé  croupit depuis plus d'une année à la prison de Nouadhibou et peine à être remis dans ses droits.  Et malgré que toutes les preuves sont disponibles, la justice mauritanienne a condamné notre compatriote à la peine capitale.

 

En se référant aux documents de voyage de Yaya Cissé, il apparaît clairement qu'il était en séjour dans son pays. Mieux, il a eu même des contacts avec plusieurs autorités de notre pays. Très connu dans les milieux associatifs de la diaspora malienne en Mauritanie, Yaya Cissé n'a même eu droit à la solidarité des autorités diplomatiques du Mali. Idem pour le président de la communauté malienne à Nouadhibou. L'affaire prend une allure inquiétante et d'aucuns parlent même de complot visant à écarter un adversaire politique de taille.

 

En tout état de cause, le fait que notre compatriote continue de purger une peine qui aurait pu être gérée si on était dans un pays de droit, laisse apparaître un sentiment de légèreté. Nous vous proposons en fax simulé, les documents de voyage, l'attestation qui a occasionné la condamnation, le billet d'avion et la lettre adressée à Ibrahim Boubacar Keïta avec qui, il entretient de très  bonnes relations et donne les détails sur son incarcération injuste.

AMC

 

Lettre 

A ce jour, Monsieur Ibrahim Boubacar Kéïta, vous avez promis dès qu'un Malien de l'extérieur a respecté ses droits dans le pays étranger et s'il est opprimé par des gens, ils  vont savoir que vous n'êtes pas tombé du ciel. Monsieur, vous étiez ému jusqu'aux  larmes  et ce jour nous avons su que vous étiez consentant et que vous vous intéressez aux problèmes des Maliens de l'extérieur.

 

Donc, Monsieur, je vous sollicite pour faire la lumière sur le cas d'un Malien de l'extérieur que je suis, opprimé, dont les droits sont bafoués et emprisonné pour une cause invraisemblable  en Mauritanie.

 

J'ai quitté Nouakchott la nuit du 25 juillet 2010 par un vol qui a transité Dakar et je suis arrivé à Bamako vers minuit passé, le 26 juillet.

 

J'ai diné le jeudi soir 29 juillet à Bamako au domicile de l'honorable Cheik Ahmed Diarra, député de Mopti, en présence du Pr Tioulenta, parlementaire Adéma. Le vendredi  30 juillet 2010, j'ai rencontré à l'Assemblée nationale du Mali le Pr Dioncounda Traoré, président de l'Assemblée, actuellement président intérimaire du Mali, en présence du Pr Tioulenta.

 

 

Je devais retourner samedi soir, 31 juillet 2010, sur Nouakchott. Arrivé à l'aéroport de Bamako, j'ai trouvé un policier du nom de Coulibaly qui m'a dit que le vol est reporté au dimanche, 1er août à 7h. De l'aéroport, je suis retourné au domicile de Cheik Ahmed Diarra à Faladié où j'ai passé la nuit et le lendemain matin, j'ai pris le vol pour Nouakchott avec Cheik Ahmed Diarra et sa fille Zahra.

 

 

Je demande à l'Etat malien et à l'Ambassadeur du Mali en Mauritanie de faire la lumière sur cette affaire, car j'ai fais mon devoir en Mauritanie, mais je n'ai pas eu mes droits.

 

 

J'ai été élu à Rosso en Mauritanie par l'Assemblé régionale des Maliens, comme Secrétaire général du Conseil régional des Maliens en Mauritanie, en présence du président national du Conseil Mamadou Cissé et son vice-président, Souleymane Doucouré. Ma mission a consisté à faire respecter le statut et le règlement intérieur du Conseil sur toute l'étendue du territoire mauritanien, pour un mandat de 5 ans de 2005 à 2010. J'ai rendu ma démission le 22 mai 2009, car on m'avait nommé président de l'association Yereko Mali à Nouadhibou. Le 27 septembre 2009, j'ai apporté la demande de la lettre de reconnaissance de l'association à l'Ambassade, où j'avais joint la liste des membres de l'association, le statut et le règlement intérieur.

 

 

Le même jour, l'Ambassadeur m'a remis la lettre de reconnaissance de l'association où c'est écrit que nous avons le soutien personnel de l'Ambassadeur et de celui de l'Ambassade du Mali.

Après, nous avons commencé à collaborer avec l'Ambassadeur et nous avons organisé une conférence sur les relations entre la Mauritanie et le Mali, en présence de Mariem Dadda, ex-première Dame de la Mauritanie. Nous avons aussi  accueilli ensemble, à deux reprises, le président du Mali en Mauritanie. Nous avons eu également à accueillir le ministre de la Pêche du Mali, Dr Téréta, à Nouakchott.

L'Ambassadeur est venu lui-même parrainer l'anniversaire de l'association à Nouadhibou, accompagné de l'honorable député Cheikh Ahmed Diarra et il nous a félicités pour le siège de l'association qui permet d'accueillir les Maliens nouvellement arrivés à Nouadhibou et pour la lutte contre l'immigration clandestine et la sensibilisation sur la lutte contre le Vih-Sida.

 

 

NB :

N° 11542009, numéro de transmission du dossier de l'association Yereko Mali au ministère de l'Intérieur en Mauritanie

 

 

N° 25882009, numéro de l'association au niveau du ministère de l'Intérieur

N°4882010, numéro d'enquête de moralité au ministère de l'Intérieur

 

meurtre

AFP

Nigeria: enquête sur le meurtre de 7 policiers

Nigeria: enquête sur le meurtre de 7 policiers

AFP

Gambie: l'ex-président Jammeh mis en cause  dans le meurtre de dizaines de migrants

Gambie: l'ex-président Jammeh mis en cause dans le meurtre de dizaines de migrants

AFP

Libye: Saadi Kadhafi acquitté pour le meurtre d'un entraîneur

Libye: Saadi Kadhafi acquitté pour le meurtre d'un entraîneur

Mauritanie

AFP

Mini-sommet des pays du G5 Sahel avec Macron en Mauritanie

Mini-sommet des pays du G5 Sahel avec Macron en Mauritanie

AFP

Macron en Mauritanie où l'UA poursuit un sommet assombri par des attaques au Sahel

Macron en Mauritanie où l'UA poursuit un sommet assombri par des attaques au Sahel

AFP

Attaque "terroriste" au Mali contre des soldats français pendant le sommet de l'UA en Mauritanie

Attaque "terroriste" au Mali contre des soldats français pendant le sommet de l'UA en Mauritanie

prison

AFP

Burundi: un militant des droits de l'homme condamné

Burundi: un militant des droits de l'homme condamné

AFP

Centrafrique: 3 ans de prison pour des soldats congolais accusés de "meurtre de masse"

Centrafrique: 3 ans de prison pour des soldats congolais accusés de "meurtre de masse"

AFP

Cameroun: 160 détenus s'évadent pendant l'attaque de leur prison du Nord-Ouest

Cameroun: 160 détenus s'évadent pendant l'attaque de leur prison du Nord-Ouest