mis à jour le

Marche meeting de l'opposition à Ouagadougou : La police disperse violemment les manifestants

Annoncée depuis plus d'un mois, la grande journée de protestation contre le Sénat et la politique du gouvernement, organisée par le Chef de file de l'opposition politique burkinabè, a connu un grand succès à Ouagadougou. Sauf que les manifestants n'ont pu remettre leur message au chef du gouvernement comme ils le souhaitaient. Ils ont été violemment dispersés par la police à travers des tirs de gaz lacrymogènes. Selon les organisateurs l'on dénombre des blessés.

Elle était censée être pacifique. Elle l'aura été jusqu'au bout, la manifestation de l'opposition burkinabè. A Ouagadougou, ils sont des milliers à avoir effectivement répondu à l'appel de la trentaine de partis politiques regroupés autour du chef de file de l'opposition. Pour disent-ils, rejeter le projet de Sénat en cours. Mais également pour dénoncer l'incapacité supposée du gouvernement à faire face aux préoccupations des populations.

Mais à mi-chemin, au niveau du rond-point des Nations-Unies, les manifestants ont été dispersés quand ils ont voulu franchir les barrières de police pour emprunter l'avenue de l'indépendance déclarée zone rouge.

Pas de message remis, mais des gaz lacrymogènes

Résultat, ce qui semblait être un mouvement discipliné et ordonné au départ, s'est terminé dans la confusion. Manifestants et journalistes blessés, des objets précipitamment laissés sur les lieux.

Les opposants eux, ont promis, une fois de retour à leur point de départ à la place de la Nation, de ne pas en rester là. Et promettent une chose à leurs militants et sympathisants : « ce n'est que le début ». A l'image du « printemps arabe », certains promettent même un « été noir » au régime Compaoré.

Juvénal Somé

marche

AFP

Listériose en Afrique du Sud: une autre marque de saucisses retirée du marché

Listériose en Afrique du Sud: une autre marque de saucisses retirée du marché

AFP

Marche anti-Kabila en RDC: un policier condamné "

Marche anti-Kabila en RDC: un policier condamné "

AFP

Marche en RDC: dispersion

Marche en RDC: dispersion

meeting

AFP

RDC : premier meeting de l'opposition autorisé depuis 2016

RDC : premier meeting de l'opposition autorisé depuis 2016

AFP

Ghana: un partisan de l'opposition tué en marge d'un meeting

Ghana: un partisan de l'opposition tué en marge d'un meeting

AFP

RDC: RFI coupée, police en masse contre un meeting d'opposition interdit

RDC: RFI coupée, police en masse contre un meeting d'opposition interdit

Ouagadougou

AFP

Le Burkina rend hommage

Le Burkina rend hommage

AFP

Burkina: l'enquête sur les attaques

Burkina: l'enquête sur les attaques

AFP

La double attaque

La double attaque